Corrèze : le financement participatif pour soutenir l’entrepreneuriat local

En Corrèze, le conseil départemental a créé une plateforme Internet pour accompagner les projets de financement participatif. L’objectif est d’accompagner les entrepreneurs dans le financement de leur projet. Et depuis deux ans, l’opération semble être un véritable succès.

Une plateforme pour promouvoir le financement participatif

En Corrèze, voilà deux ans que le département s’est laissé séduire par le financement participatif, aussi appelé crowdfunding, qui permet de réaliser des projets par le soutien de tierces personnes. Le concept est simple : des projets sont mis en avant sur une plateforme Internet et une somme requise est demandée pour sa concrétisation. N’importe qui peut y contribuer, ce qui permet de ne pas dépendre uniquement des recours habituels. Sur le site, on peut ainsi lire que « le Conseil départemental, soucieux de soutenir un maximum d’initiatives, accompagne le mouvement en mettant en place toute une série de mesures facilitant le financement par un système alternatif tout en favorisant l’implication des acteurs classiques, comme les banques. »

Trois projets sont à l’heure actuelle en recherche de financements : un projet solidaire pour financer une aire de jeu dans une école, un autre pour financer une exposition photographique : « La Haute-Corrèze, vue du ciel » et enfin, le dernier pour l’organisation d’un festival Vintage à Tulle.

Déjà des dizaines de projets financés chaque année

Grâce à Coup de Pouce Corrèze, lancé en juillet 2015, de nombreux projets ont pu voir le jour. Même si le département souhaite soutenir « un maximum d’initiatives entrepreneuriales », la plateforme peut aussi mettre en avant des projets solidaires et culturels. Il est en réalité très difficile de faire une typologie des projets soutenus par Coup de Pouce Corrèze, tant ils sont divers et variés. Les montants demandés peuvent aller de quelques centaines d’euros à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Cette année, le financement participatif a, par exemple, permis de financer le projet d’agrandissement de La Ferme Brossard, un éco-musée, le lancement d’Ambassad’hair, une application de coiffure à domicile, la ré-ouverture de la maison de la Flognarde, un ancien commerce ou encore d’enregistrer le nouvel EP de Chapitre V, un groupe local. La Corrèze n’hésite pas à mettre en valeur des projets audacieux, quel qu’il soit. Si vous souhaitez porter un projet avec l’aide de Coup de Pouce Corrèze, vous trouverez les informations nécessaires sur cette page.

Un moyen efficace et peu onéreux d’agir sur le dynamisme de son territoire

Pour le département, la création de cette plateforme lui permet de s’impliquer dans l’attractivité du territoire pour un coût moindre. Même si des projets culturels ou solidaires sont encouragés, l’objectif initial, et explicitement affiché, est surtout d’aider les entrepreneurs à créer une activité génératrice d’emplois, comme le démontre le slogan du site : « Donnons un coup de pouce à l’économie corrézienne. Les projets d’aujourd’hui sont les emplois de demain. » Car même si le département a un niveau de chômage plus faible que la moyenne nationale (8,2% contre plus de 9% sur l’ensemble du territoire), la situation n’en demeure pas moins problématique ; le niveau ne cesse de monter depuis la crise de 2008, et la situation chez les jeunes est particulièrement alarmante (20,4% de chômage chez les 15-24 ans).

Le système choisi est avantageux par son faible coût : le département n’investit pas directement dans les projets mais accompagne « les porteurs de projets dans la préparation et l’animation de leurs campagnes de financement participatif ». Et le site n’est pas une plateforme de crowdfunding mais relaie les projets corréziens proposés sur les sites classiques de financement participatif (comme Ulule, Kiss Kiss Bank Bank, Miimosa, etc.). Enfin, Coup de Pouce Corrèze propose des ateliers, appelés « les p’tits dej Coup de Pouce » qui aident les porteurs de projets à mieux se préparer.

Le financement participatif séduit de plus en plus de collectivités

Pour accompagner au mieux ceux qui souhaitent recourir au financement participatif, la Corrèze s’est associée à de nombreux partenaires pour son opération Coup de Pouce : Financement Participatif France (FPF), l’association des professionnels de crowdfunding, TousNosProjets.fr, la plateforme centrale du crowdfunding, BPI France et Cyber Corrèze, l’agence départementale du numérique participent au projet. L’intérêt, outre le faible coût financier, est aussi de faire participer directement la population ; ce qui se révèle être un excellent moyen de sonder ce que veulent les administrés.

Mais la Corrèze n’est pas le seul département, ni la seule collectivité à recourir au crowdfunding. D’autres vont même plus loin… Depuis 2015, les collectivités ont le droit de proposer directement des projets en financement participatif. Une pratique qui tend à prendre de l’ampleur au fur et à mesure des années. En effet, chaque année, la pratique du crowdfunding augmente considérablement. En 2016, 628,8 millions d’euros ont été collectés grâce à ce système, avec plus de 2 millions de contributeurs. En tout, 21.375 projets ont pu voir le jour cette année-là. Simple et efficace, le financement participatif a tout pour séduire les collectivités.

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

deux + 6 =