ESS : le camion de l’entrepreneuriat sillonne les quartiers prioritaires d’Ile-de-France

Depuis 2011, une association du Val-de-Marne aide à la création d’emploi et à l’accès à l’entrepreunariat. Grâce à un bus qui sillonne l’agglomération, Creative va directement au contact des habitants et a déjà accompagné plus de 500 créations d’entreprises.

Une association pour lutter contre le chômage

Créée en 2011 par Mohamed El Mazroui, l’association Creative a pour objectif de soutenir et d’accompagner la création d’activité et le développement de l’entrepreunariat. Située à Garges-lès-Gonesse mais agissant sur l’ensemble de l’agglomération de Roissy-Pays de France, l’association souhaite lutter contre le chômage, particulièrement élevé dans les départements du Val d’Oise, atteignant même les 28% dans certains quartiers.

Pour Mohamed El Mazroui, rien de mieux que l’entrepreunariat pour favoriser la création d’emploi et ainsi améliorer la situation de bon nombres d’habitants de l’agglomération. Selon lui, pas de doute, le talent et le potentiel ne manquent pas dans ces quartiers, à condition de savoir provoquer une impulsion, comme il l’affirme aux micros de BFM TV : « Il y a des gens qui ont des idées, qui ont des envies, qui sont intelligents et qui sont dynamiques. Il faut travailler en direction de ces personnes-là pour qu’ils puissent se mettre en action dans leur vie. »

Accompagner et impulser

« Si les gens se sentent rejetés parce qu’on ne leur donne pas d’emploi, la seule solution pour eux, c’est de créer leur propre emploi. », affirme l’un des deux salariés de l’association. Creative est donc là pour impulser cette création et les accompagner dans les démarches administratives qui représentent un véritable frein pour les habitants de ces quartiers, comme le confirme Mohamed El Mazroui : « Il y a plusieurs problématiques : soit l’incompréhension du système : « Comment créer son entreprise ? Comment ça se passe ? ». Soit des problématiques liées à la langue ».

Dans une démarche d’économie sociale et solidaire, un secteur que connaît parfaitement El Mazroui, puisqu’il a travaillé autrefois en maison de quartier, l’association renseigne et accompagne les habitants qui souhaitent se lancer dans la création d’entreprise. Elle sert d’intermédiaire, de facilitateur et oriente les futurs entrepreneurs vers les bonnes personnes et structures ad hoc. Elle aide également les entreprises déjà existantes qui ont du mal avec l’administration à se régulariser.

Un bus pour aller à la rencontre des habitants

Plutôt que de se contenter d’une implantation classique dans un bureau, El Mazroui a fait le choix astucieux de mettre en place un bus de l’initiative, qui lui permet d’aller directement auprès des habitants de quartiers. Mis en place en 2013, le bus se déplace à travers les différents quartiers de Garges-lès-Gonesse, de Sarcelles, de Villiers-le-Bel… ce qui lui permet ainsi de toucher un public peu habitué aux structures d’accompagnement. Les résultats sont là : entre 2013 et 2016, sur les 182 entreprises créées grâce au bus, 69% sont le fruit de personnes qui n’avaient jusqu’alors jamais bénéficié d’une telle aide auparavant.

L’idée du bus a reçu le soutien direct de l’agglomération qui voit en lui de nombreux avantages. Nadia Chetouani, chargée de mission au sein d’Initiactive 95, déclare dans Les Echos que « le bus nous permet d’aller à la rencontre des habitants, mais aussi de créer des passerelles entre les partenaires présents ». Surtout, l’atmosphère est plus propice aux échanges, moins intimidante que dans une structure classique, comme le confirme une habitante qui en est ravie  :« On n’est pas dans un bureau, on a plus confiance ». Fort de son succès, le bus de l’initiative a été lauréat du concours « S’engager pour les quartiers » organisé par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) et la Fondation agir contre l’exclusion (Face), en 2016.

Redonner confiance

Depuis, le succès ne s’est pas démenti. Aujourd’hui, l’association Creative peut s’enorgueillir d’avoir permis la création de pas moins de 500 entreprises depuis ses débuts en 2011. Salons de coiffure, auto-écoles, commerces de proximité… la nature de ces entreprises diffère par leurs secteurs d’activité et leurs formes, preuve une nouvelle fois de la réussite de l’initiative. Beaucoup d’entrepreneurs reconnaissent l’apport déterminant de cette association dans leur réussite, comme en témoigne l’un de ses nombreux bénéficiaires sur BFM TV : « Là, on commence à avoir des cotisations d’impôts, on commence à avoir une vie, on commence à se marier, à avoir des enfants, j’ai formé ma vie avec ça. Il faut bien des personnes comme ça pour nous donner un coup de main. » Tout ceci permet un triangle vertueux grâce à la constitution d’un puissant réseau : 200 entrepreneurs accompagnent désormais Creative dans sa démarche de rencontre avec les habitants.

Parfois, le succès n’est pas au rendez-vous car il arrive qu’un projet de création n’aboutisse pas. Malgré cela, le plus important est d’avoir permis l’impulsion d’une dynamique positive auprès d’une personne en recherche d’emploi, qui retrouve tout de même une confiance et une motivation. L’un des salariés de Creative en est persuadé : « Même s’ils n’arrivent pas à aller au bout de leur projet, ils accomplissent quelque chose, et à partir de là, on peut construire quelque chose, même si c’est du retour à Pôle Emploi tout simplement. On construit quelque chose : la confiance ».

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

19 − onze =