Semaine Bleue : des initiatives originales dans les territoires

Chaque année, la Semaine Bleue est l’occasion pour les communes de mettre en place des activités et des animations en faveur des personnes âgées. A l’heure où l’édition de cette année s’achève, il est temps de faire une petit bilan des initiatives intéressantes que des communes ont astucieusement organisées, afin de préparer au mieux année prochaine, ou pourquoi pas, dès maintenant.

Plus de 60 ans de Semaine Bleue

Créée en 1951 par le Ministère de la Santé Publique et de la Population, La Semaine Bleue ne comptait à ses débuts qu’une seule journée pendant laquelle une quête nationale était organisée afin d’aider les personnes âgées les plus démunies. Progressivement « La Journée des Vieillards » devint « La Semaine nationale des Vieillards » puis la « Semaine Nationale des Retraités et des Personnes Âgées et de leurs Associations », pour enfin s’appeler plus sobrement, La Semaine bleue.

Mais le nom n’est pas le seul à avoir changé. Il n’est plus question de quête aujourd’hui, mais il s’agit désormais d’informer et de sensibiliser « l’opinion sur la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle, sur les préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées, sur les réalisations et projets des associations. »

Pendant La Semaine Bleue, les communes et les associations organisent donc des animations à destination des personnes âgées mais aussi à destination d’un public de tout âge, afin de créer ou de renforcer le lien intergénérationnel.

A Marmande, senior rime avec sport

La Semaine Bleue 2018 est marquée, dans la commune du Lot-et-Garonne de Marmande, par de nombreux événements organisés du 8 au 12 octobre par la mairie et le Centre Communale d’Actions Sociales. Intelligemment centrée sur les activités sportives, la ville a proposé une randonnée pédestre, sur le modèle de la marche bleue, l’une des activités emblématiques de La Semaine Bleue, mais aussi, plus audacieuse, une randonnée cycliste, encadrée par le « Cyclo Club » de Marmande. L’idée étant, bien sûr, de montrer que même le troisième âge, à un moment de la vie trop souvent associé à la méforme physique, pouvait se révéler très actif. Le mercredi, pendant trois heures, de 14h à 17h les marmandais de tout âge ont pu se dépenser à nouveau pendant le Thé Dansant, organisé à l’Espace Expo. Qui dit qu’activité physique rimait avec contrainte ?

D’autres activités plus classiques ont complété les animations de la semaine. Chaque jour, un goûter a été offert par le CCAS, toujours dans un esprit de solidarité, de convivialité et de partage intergénérationnel. Le choix du sport a permis à de nombreux seniors de renouer avec les activités physiques, alors même que pour nombre d’entre eux ce type d’occupation ne fait plus vraiment partie de l’agenda. Une semaine qui permet de renouer avec ces moments sportifs mais aussi créer du lien entre acteurs de la ville.

Des photos pour changer de regard sur les seniors, à Libourne

L’an dernier, afin de changer le regard porté sur les personnes âgées, la ville de Libourne a décidé de commander une grande exposition photographique. Celle-ci a été réalisée par l’artiste Ken Wong-Youk-Hong, connu pour sa remarquable série de portraits d’hommes et de femmes SDF a permis de réintégrer les aînés dans la ville.

C’est Sandy Chauveau, conseillère municipale déléguée aux seniors et aux liens intergénérationnels à la mairie de Libourne qui a mis en place cette initiative et contacté l’artiste. Pendant trois séances, Ken a pris cinquante portraits de personnes âgées issues de la commune. Ces photos ont été ensuite exposées à plusieurs endroits, pendant tout le mois d’octobre : l’ensemble de l’exposition était visible à la médiathèque mais de grands portraits ont été disséminés un peu partout en ville, et notamment à proximité du lycée Max Linder et de l’école de l’épinette, toujours dans cet esprit de transmission intergénérationnelle.

Parti d’une observation, le projet avait un regard très éclairé sur la situation des personnes âgées dans la ville. Alors qu’ils sont souvent mis en périphérie des communes, dans des EHPAD qui sont, malheureusement, loin des centres-villes, la municipalité de Libourne a souhaité les réintégrer au dynamisme central en affichant ces portraits. Un double regard destiné aux citoyen.ne.s : un premier qui valorise les personnes âgées, un deuxième qui rappelle qu’elles font partie intégrante de la ville.

Des initiatives toute l’année ?

Chaque année, à l’instar de Marmande et de Libourne, de nombreuses communes organisent des activités originales et porteuses de valeurs de solidarité pendant La Semaine Bleue. Au Havre, par exemple, les seniors de l’EHPAD le Bois de Bléville ont repassé leur baccalauréat, mention « Développement Durable », pour rester dans le thème choisi pour cette année, sur le respect de l’environnement. Car un thème est attribué à chaque Semaine Bleue. Celui de cette année : « Pour une société plus respectueuse de la planète : ensemble agissons » colle parfaitement avec l’actualité politique afin de rappeler que chacun, y compris les personnes âgées et les retraités peuvent agir sur le devenir de notre société.

La Semaine Bleue peut aussi être vue par les communes comme un moment d’expérimentation pour des activités, des animations ou des initiatives, qui, si elles font leur preuve, seront pérennisées le reste de l’année. En ce moment, Marquette-Lez-Lille profite de La Semaine Bleue pour expérimenter l’ouverture de la cantine scolaire aux seniors, une démarche déjà engagée par d’autres communes en France. Ainsi, il respecte parfaitement le slogan de la Semaine Bleue : « 365 jours pour agir, 7 jours pour le dire ».

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

treize − 5 =