Femmes politiques, soyez courageuses ! Rencontre avec Noelle Lenoir

Noelle Lenoir

Elueslocales.fr a rencontré Noëlle Lenoir, Déontologue à l’Assemblée nationale. Elle répond à nos questions sur la déontologie et la parité en politique.

Elueslocales.fr : Entre moralisation, conflits d’intérêts et transparence, la déontologie a-t-elle sa place dans la vie politique ?

La déontologie a sa place dans tous les secteurs de la vie publique ou privée mais surtout dans la vie politique. En effet, les responsables politiques prennent des décisions qui concernent la nation toute entière. Il est donc normal qu’on leur demande des comptes de leur gestion et d’être plus exemplaires que les autres.
Dans la tradition politique française, la sanction du politique ne pouvait avoir lieu qu’au moment des élections. C’est donc un nouveau challenge pour les politiques !

La déontologie doit à mon avis à la fois moderniser les mœurs politiques, empêcher les comportements abusifs ou malhonnêtes, et rassurer le citoyen sur la moralité publique.

Elueslocales.fr : Vous vous interrogiez lors de la dernière Journée internationale des femmes sur la « révolution féministe ». Où en est-on de l’égalité femmes-hommes en politique ? Que reste-t-il à faire ?

Je pense que nous vivons une véritable révolution dans les représentations féminines, mais nous ne sommes pas parvenus au bout du chemin.
La parité a été un formidable moyen de forcer les mœurs et de changer les mentalités, mais elles évoluent trop lentement. En particulier, j’ai deux préoccupations majeures : le partage des tâches au sein du couple, qui n’est pas encore correctement réglé ; et surtout, la situation des droits des femmes dans certains pays du monde. Au lieu d’une révolution féminine dans certains pays du Moyen-Orient par exemple, on assiste à la plus redoutable régression que l’on ait jamais connue.
A vrai dire, je ne comprends pas pourquoi un mouvement international comme celui qui a contribué à la fin de l’apartheid n’existe pas pour obliger les États à tout faire pour reconnaître aux femmes les droits humains les plus élémentaires dont elles sont privées.

Elueslocales.fr : La déontologie peut-t-elle le vecteur de la parité dans la vie politique ?

Je ne considère pas que la déontologie doive être « sexuée ». Il est vrai que les femmes sont arrivées plus récemment dans le champ politique et qu’à cet égard, elles ont un regard plus neuf sur les mœurs politiques.

Elueslocales.fr : L’Europe est-elle l’avenir de la parité ?

L’Europe reste l’amie des femmes. Le Parlement européen est très féminisé, et si la Commission européenne n’est pas paritaire, la place des femmes y est importante. La France peut s’enorgueillir d’avoir envoyé deux Françaises – Simone Veil et Nicole Fontaine – à la présidence du Parlement européen.

Elueslocales.fr : Vous avez été Ministre des affaires européennes, vous êtes une femme politique engagée et une juriste de haut niveau. Quelles qualités avez-vous du mettre en œuvre pour mener de front cette double carrière ?

Je dirais que je suis sincère dans mes actions, je crois dans ce que je fais et ai toujours aimé ce que je fais. L’Europe est pour moi la grande aventure qu’il m’a été donné de vivre en direct tout en contribuant à certaines avancées, et je suis donc très reconnaissante à ceux qui ont en initié la construction.
J’aime le débat et qu’on m’apporte la contradiction. Je n’aime pas les idées toutes faites. Enfin, je me sens une femme libre, ce qui me porte à l’action.

Elueslocales.fr : Quel message souhaiteriez-vous adresser aux femmes qui souhaitent s’engager en politique ?

Pesez les contraintes avant de vous engager… mais aussi les joies et les satisfactions que cela implique ! Ne croyez pas quand vous remportez des victoires politiques que c’est pour toujours. Restez donc lucides. Engagez-vous pleinement si vous avez fait ce choix… et soyez ambitieuses !

Et, parce que vous êtes femmes et que la politique est plus dure pour les femmes, soyez courageuses !

Laissez un commentaire

neuf + cinq =