Se présenter en tête de liste en élection municipale

tete-de-liste

Je veux me présenter en tête de liste aux prochaines municipales, comment me démarquer sans entrer en campagne dès maintenant ?

La prochaine échéance municipale est dans toutes les têtes, ou presque ; à mi-mandat (ou presque), certain.e.s se positionnent pour mener une liste en 2020 et devenir Maire de votre commune. C’est peut-être votre cas, envie de changer les choses, prendre part à la vie de la commune différemment ou changer radicalement la gérance municipale, autant de raisons pour se lancer !

Quelques points à avoir en tête :

Pour commencer, identifiez les sujets sur lesquels vous voulez porter une parole différente de celle de votre Maire actuel.le. Evidemment, les choses ne se feront pas de la même façon dans une commune de 200 habitants et une mairie de 70 000 habitants.

> Pour les plus petites communes où tout le monde vous connaît, vos marges de manœuvre peuvent de façon paradoxale être plus limitées car chacun.e a déjà son avis ! Tout le monde connait le Maire et les habitants sont très intéressés par la vie communale, ils ont leur avis sur le ou la bon.ne candidat.e et en parlent autour d’eux ! N’hésitez pas à écouter ce qu’on dit de vous, interroger vos voisins, les associations, les habitants, les commerçants. Vous connaissez certainement vos défauts et vos qualités alors travaillez à maximiser vos atouts et diminuer vos points faibles.

> Dans le deuxième cas de figure, lorsque la taille de la collectivité est grande, un réseau national, notamment au sein d’un parti politique, peut être utile, voire même indispensable. Il vous permet de vous entourer d’acteurs politiques habitués à préparer les campagnes électives. Être Maire (ou vouloir le devenir) dans une ville importante nécessite un réseau solide et un accompagnement pour arriver à ce poste !
Dans ce dernier cas très différent, c’est une question compliquée lorsque vous êtes un candidat dit « sans étiquette » car vous n’avez pas le soutient d’un parti politique. (Ci-joint un témoignage). Il vous faut alors créer un groupe de sympathisants apolitiques qui vous permettra de vous informer et vous apporter des informations sur la ville, le ressenti des habitants, entre autre.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à échanger au maximum avec vos citoyens, le marché, les animations, la bibliothèque, les rencontres sportives sont des moments et des lieux appropriés pour sonder la population sur des sujets en particulier, pour échanger, vous faire connaître et évaluer, comprendre les leviers à améliorer.

A côté de ce point, vous aurez à cœur de vous différencier sur ces sujets et surtout de commencer à « tâter le terrain » autour de vous :

Les gens sont-ils favorables à votre politique, vos idées ? Qui y est sensible ? Qui trouve qu’il s’agit d’une bonne idée ? Pour quelles raisons ? Elles viendront renforcer vos arguments.
Avez-vous des alliés parmi les élus déjà en place ? Comment les convaincre davantage ? Qui pouvez-vous aller voir pour le/la faire basculer de votre côté ?
A l’inverse, quels sont ceux et celles qui ne seront pas vos alliés, mais qui souhaiteront repartir avec le Maire sortant ? Avez-vous assez de soutiens pour faire pencher la balance de votre côté ?

Être Maire est une expérience formidable mais qui nécessite un bon entourage !
Pour plus de détails, vous pouvez vous référer à notre « Guide de la candidate ».

A lire aussi : Mandat local : faut-il s’encarter ?

Laissez un commentaire

sept + 10 =