Vie d’élu.e : quand on me prend pour… la femme de ménage

Je suis élue locale au sein un conseil municipal d’une grande ville. Ici, je suis la seule femme issue de la diversité, ce qui me vaut des anecdotes … improbables !

Ce jour là, j’avais un peu de retard

Je ne suis pas élue déléguée aux écoles, non. Mais ce jour là, ne pouvant se rendre au conseil d’école, le Maire m’a donné pouvoir afin que je représente la commune. Ce conseil avait lieu après les heures de classes des scolaires et, ayant une grosse journée, j’ai pris un peu de retard. Pas beaucoup, mais juste assez pour me faire remarquer… Quoi qu’habituée à l’exercice, je ne suis pas dérangée d’arriver un peu plus tard que l’heure précise – et bien oui, moi aussi j’ai des obligations ! – mais dans ce cas précis, le conseil ne pouvait commencer sans moi…

élue
Vite vite vite

Je souffle un bon coup avant d’entrer

C’était la course.
A peine la voiture garée, je cours vers la salle du conseil d’école. Je suis la seule à me presser dans les couloirs pour ne pas avoir trop de retard.

S’il y a bien quelque chose que je prends l’habitude de faire c’est ne pas avoir l’air débordée en arrivant en réunion, alors pour ne pas paraître trop stressée, je prends le temps d’inspirer et souffler deux fois avant d’entrer.

Je suis au top ! J’entre dans la salle

Ils et elles sont tous assis en train de discuter, le directeur, les institutrices et instituteurs, les représentants des parents d’élèves…bref tout le monde était à l’heure.

A peine suis-je entrée que le directeur s’adresse à moi « excusez-moi madame, mais nous sommes en conseil, ce soir le ménage devra se faire un peu plus tard ». OUPS

C’est un peu crispant

Quoi ? Je crois avoir mal entendu

Je veux bien avoir du retard mais tout de même. Je viens de souffler, je ne me laisse donc pas prendre par les émotions et m’adresse calmement au directeur : « Monsieur, vous ne m’avez pas laissé le temps de m’exprimer ; je me présente, je suis adjointe de la commune et viens remplacer monsieur le Maire qui me donne pouvoir pour ce conseil d’école. Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour ce petit retard. »
« Par ailleurs, sachez que toutes les femmes noires ne sont pas femmes de ménage » 

Un blanc s’installe et je vois le directeur blêmir avant de s’excuser autant qu’il le peut !

Aujourd’hui j’en ris ! Je sais que sa réflexion n’était que maladroite et ne voulait pas être dénigrante ni agressive, je ne pouvais cependant pas laisser passer son commentaire. Ses excuses sont acceptées et je pense qu’il réfléchit à deux fois avant de s’adresser à quelqu’un maintenant :)


Les conseils d’Elueslocales.fr

N’oubliez jamais votre ventoline si vous devez faire un sprint pour arriver à l’heure, et comme votre collègue, n’oubliez pas de respirer ! Si on vous interpelle sur une autre fonction que votre mandature, répétez haut et fort « Je suis Madame ____, élue de la commune » et vous pouvez vous défouler par la pensée ;)


D’autres témoignages

Laissez un commentaire

4 × deux =