35 maires démissionnent pour protester contre la fermeture des urgences

Pour contester l’annonce de la fermeture des urgences la nuit à l’hôpital de Clamecy, dans le département de la Nièvre, 35 maires menaçaient depuis quelques jours de démissionner. Ils dénoncent une décision dramatique pour leurs communes car ces urgences sont essentielles : « Elles sont à un quart d’heure de route. Si elles sont fermées, il faut près d’une heure pour arriver à Nevers. En hiver, avec la neige ou le verglas, c’est pire, il faut une heure et demie à deux heures. »

Face à l’absence de réponse, les maires, ainsi qu’une quarantaine de leurs adjoints doivent déposer leur démission aujourd’hui à la sous-préfecture. Le préfet dispose d’un mois pour accepter ou refuser leurs démissions.

Lire l’article du Monde

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

11 − six =