De l’information à la co-création : l’Occitanie exemplaire

Chaque région regorge de politiques publiques innovantes et engageantes. Tous les jours, nous en dressons les portraits pour valoriser celles et ceux qui créent les territoires de demain. Une dose de positif pour valoriser le travail des élu.e.s. Cette année, pour 9 éditions de nos Journées des Femmes Elues, nous ferons la part belle à ces projets. Le 12 avril, c’est en Occitanie que nous parlerons des démarches participatives régionales. Présentation.

Une démarche humaine pour un territoire innovant

La Journée des Femmes Elues d’Occitanie vivra sa deuxième édition mi-avril. Pour nous, c’est aussi l’occasion de partager les plus belles pratiques de ce vaste territoire avec les élues qui le composent.

Lorsqu’il a fallu créer le fil rouge et le détail du programme, plusieurs affirmations se sont offertes à nous : l’Occitanie est la plus grande région de France, composée de 2 métropoles et de territoires très divers, les enjeux de communication y sont très forts. Mais en regardant d’un peu plus près, nous avons pu remarquer que les élu.e.s ne se contentent pas d’informer : leur démarche va bien plus loin et les projets de co-création se multiplient.

Rencontrez les élu.e.s qui mènent des politiques participatives lors de la Journée des Femmes Elues d’Occitanie le 12 avril prochain à Toulouse

La dimension humaine transparaît et anime ces politiques. De la concertation sur l’avenir de plusieurs quartiers toulousains, aux associations d’habitats partagés dans l’Hérault, la volonté de mieux vivre ensemble est incontestable. Et si les territoires en bénéficient, c’est une véritable politique humaine qui les anime. Tous les élu.e.s que nous interrogeons se rejoignent sur un point : ils veulent offrir et créer une région agréable à vivre avec tous ceux qui la composent. Des start-upers aux commerces, des habitants aux associations, des élus aux voyageurs d’un temps, tous les publics sont associés.

Une région vaste avec des politiques similaires

Alors que Montpellier et Toulouse sont deux moteurs urbains et économiques, lors de la constitution du programme, nous abordions la région avec étonnement. Comment deux anciennes régions si affirmées peuvent-elles se rejoindre ? Là encore, la volonté d’une politique à échelle de femmes et d’hommes a répondu à bien de nos questionnements.

L’action locale se partage, les idées aussi. De nombreux acteurs réinventent les pratiques du terrain en associant nombre d’administré.e.s pour travailler à demain. Force est de constater que cette dynamique existe dans les territoires de cette grande région sans limite de frontière ou de périmètre arrêté. Associations, citoyens, entreprises, start-up, commerçants ou encore élu.e.s des territoires voisins, tous ont ce point commun : avoir partagé un projet avec les décideurs locaux.

Le Gers s’est lancé avec un budget participatif pour les 16 ans et plus, 34.000 votants et 1 million d’euros investis plus tard, nous constatons que ce n’est pas une simple question urbaine. A Clapiers, dans l’Hérault, la même démarche est observée et ce sont 4.000 votants qui sont attendus pour participer au budget, la politique participative n’est pas non plus dédiée aux plus grandes collectivités. Toulouse n’est pas en reste en proposant à la consultation des remaniements de quartiers et la Région, dans son ensemble, invite ses citoyens à se positionner sur des politiques durables.

Qu’elles soient portées par des collectifs, des collectivités ou des associations, les actions participatives sont bien des politiques partagées en Occitanie. Dans une région où la spontanéité et le faire ensemble sont de mise, les débats y sont intenses. Rendez-vous le 12 avril pour y prendre part !

Journée des Femmes Elues Occitanie

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

dix + onze =