Journée des droits des femmes : les indispensables à mettre en place

Dans une semaine la journée internationale des droits des femmes va battre son plein. Toutes les collectivités ne se sont pas encore saisies d’une compétence « parité » alors que certaines la mènent depuis plusieurs années maintenant. Que vous soyez délégué.e à cette commission ou sans délégation officielle, voici quelques indispensables à mettre en place.

Vous avez peu de temps et peu de budget (voire aucun)

Les temps sont durs pour les collectivités et les budgets n’ont pas toujours tendance à se préoccuper de la place des femmes en leur sein. Et pourtant, pour détourner ces problématiques, certains outils peuvent être à votre disposition.

  • Le site internet de la commune

Rien ne sert de développer une page dédiée, un simple bandeau ou une photo sur la home page feront l’affaire. N’hésitez pas à l’accompagner d’un texte exprimant une volonté politique et un engagement – même s’il est idéologique. Vous êtes à court d’idées ou ne savez pas comment aborder le message ? Des lieux de ressources peuvent vous donner quelques éléments comme www.8mars.info le site du Secrétariat d’Etat chargé à l’Egalité entre les femmes et les hommes, le centre Hubertine Auclert ou le HCE|FH ont également des contenus dédiés qui vous seront d’une grande aide.

  • Les réseaux sociaux

A l’image du site internet de votre commune, les réseaux sociaux peuvent être d’excellents moyens d’expression auprès de vos citoyens. Vous y serez peut-être moins contraint.e.s par l’organisation du contenu (parfois, les sites ne permettent pas de tout faire) : vous pouvez partager ou diffuser des vidéos, des photos, des textes, ou tout contenu qui vous parle – et qui parlera également à vos administrés. Pour cela, plusieurs pages peuvent vous inspirer : Georgette Sand, Les Glorieuses ou bien le salon des dames pour ne citer que celles-là.

  • L’accueil de votre collectivité

Le 8 mars, c’est aussi l’occasion de sensibiliser les agents de votre collectivité. Cela passe également par les personnes de l’accueil. Un décor dédié, par exemple, avec des citations de Simone de Beauvoir, Marguerite Yourcenar, Simone Veil ou des femmes engagées plus contemporaines. Vous pouvez aussi produire un badge que vos agents pourront clipser, et qui rappelleront aux administrés les valeurs de la journée, n’hésitez pas, non plus à afficher les portraits de femmes célèbres engagées dans votre commune (présidente d’association, directrices de commerce…) ou à une échelle nationale ou internationale, par exemple Ruth Bader Ginsburg, Olympe de Gouges, les suffragettes, ou encore Jane Addams. La liste est longue et le nombre d’engagées pour l’égalité femme-homme est très important, vous avez le choix !

Vous avez un peu de temps devant vous

  • Les rendez-vous culturels

Votre bibliothèque, votre médiathèque ou vos espaces culturels sont idéaux pour accueillir ce type d’expositions, de rencontres ou de débats. Vos départements mettent souvent à disposition des expositions que vous pouvez louer à moindre frais, l’une d’entre elles a peut-être cette thématique. Autour de vous, dans le bassin de vie de votre territoire, des géographes, des sociologues ou des professeur.e.s ont certainement abordé ce sujet, c’est également l’occasion de créer une rencontre. N’hésitez pas, non plus, à vous entourer des associations locales, sportives, sociales ou de loisirs.

  • Les inaugurations

Lors de vos mandats, des édifices voient le jour, des allées, des passages ou des lieux de détente sont aussi amenés à être nommés. Le 8 mars, c’est l’occasion de faire l’inauguration officielle avec le nom… d’une femme. Il existe encore trop de communes ou les espaces publics sont renommés avec des noms d’hommes (parfois même utilisés à la fois pour un stade, un boulevard et un bâtiment) alors que tant de femmes gagnent à être connues ! A vous de choisir, une femme du terroir ou quelqu’un d’incontournable.

  • Les écoles de votre territoire

Vous pouvez créer un projet pédagogique à cette occasion avec les écoles de votre territoire : écoles, collèges, lycées, selon votre mandat. Les stéréotypes genrés naissent dès l’enfance, l’éducation est un axe stratégique.
Evidemment, il faut que vous puissiez intégrer cette thématique dans le programme pédagogique des institutrices ou professeurs. Mais à cette occasion, vous pouvez penser la rencontre avec des images ludiques, des témoignages ou en utilisant la cours de récréation.

Vous préparez déjà le 8 mars 2019

Le champ des possibles est alors très grand ! Une semaine dédiée, un festival, des tables-rondes, des expositions, tant d’options s’offrent à vous. Si vous ne savez pas où commencer, nous vous suggérons de regarder l’interview de Sophie Potin-Piot qui explique sa démarche.

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

4 × deux =