Personnalité politique : construire votre image en 3 points

Pour exister et se faire connaître en politique, malheureusement, il ne suffit pas de travailler ses dossiers, il faut aussi travailler son image politique. 3 axes à décrypter et à mettre en place en faveur de votre image.

Ce que vous êtes

Vous n’avez pas besoin de « raconter des histoires ». Incarner celle que vous êtes est la représentation la plus franche et donc la plus forte que vous pourrez diffuser. Mais pour cela, vous devez être très consciente de l’histoire que vous incarnez au sein de votre groupe politique et en tant que personnalité. Par exemple, vous pouvez être l’enfant du village, la sportive du club de handball, « Mme Brocolis » qui défend plus de bio dans les cantines, etc. Quoi qu’il en soit, celle que vous êtes est à la croisée des chemins entre ce que les autres comprennent de vous et ce que vous avez travaillé pour devenir l’élue locale actuelle.

Mais comment savoir qui on est ? En premier lieu, posez-vous les questions suivantes : pourquoi vous a-t-on demandé de rejoindre la liste ? Pourquoi avez-vous créé cette liste ? Qui voulez-vous incarner ? Quelle parole défendez-vous ? Toutes les réponses à ces questions sont les bases de votre histoire personnelle, celle de l’élue que vous êtes. Puis, demandez à votre entourage, votre famille, vos amis… Ils ont certainement un regard neutre et bienveillant sur le positionnement que vous avez – même de manière inconsciente – dans votre groupe. Et puis, si vous vous sentez suffisamment en confiance, demandez également à vos collègues élu.e.s, ils vous feront remonter une vision plus politique. Par exemple, ils pourront peut-être vous faire part de leurs observations sur les sujets pour lesquels vous êtes les plus investis alors même que vous ne vous en rendez plus vraiment compte. Par exemple, « tu sais Marianne, on fait appel à toi quand des professions libérales nous interpellent ».

Ce que vous faites

Il n’est pas « seulement » question de qui vous êtes mais aussi de ce que vous faites, et donc la façon dont vous intervenez dans cet environnement public/politique. Quelle est votre activité dans le cadre de ce mandat ? Dans quelles commissions siégez-vous ? Ce que cela signifie ? Pour vous, mais aussi au regard de vos citoyen.ne.s, des autres élu.e.s, des acteurs locaux, etc.

La façon dont vous agissez est très révélatrice de votre positionnement. Les dossiers qui composent votre mandat font aussi votre actualité. Si vous siégez à l’aménagement, votre positionnement ne sera pas le même que si vous siégez à la culture. Vos interlocuteurs et votre réseau seront aussi très différents et par conséquent, votre positionnement le sera également.

Mettez du sens. D’abord pour vous, dans vos actions et vos projets mais aussi pour ceux qui constituent votre environnement. Si, quand on parle du projet des déplacements intercommunaux on pense à vous, alors, il est fort à parier que c’est un des axes de votre positionnement. Beaucoup d’experts en communication politique recommandent d’avoir un sujet de prédilection à incarner. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas vous intéresser aux bibliothèques si vous avez une délégation à la gestion des eaux, mais cela implique que vous évitez de porter publiquement, dans les médias, en réunion publique ou alors dans des commissions stratégiques des projets trop éloignés les uns des autres, au risque de brouiller les messages.

Un positionnement qui n’est pas clair dans ce que vous faites peut induire en erreur les administrés de votre collectivité : si on ne comprend pas ce que vous faites, il est possible de remettre en question votre légitimité, si les médias ne vous identifient pas sur des sujets ciblés, vous ne pourrez pas non plus vous affirmer sur ces derniers.

Ce que vous représentez

Pour venir compléter le spectre de l’affirmation de votre personnalité politique, ce que vous représentez dans votre mandat est aussi important. A ne pas confondre avec ce que vous êtes, cette partie concerne vos valeurs. Même si ces trois points sont intimement liés, ils restent différents.

Les valeurs que vous incarnez publiquement sont des thématiques plus larges qu’un projet porté localement. Vos valeurs vont mettre du sens dans ce pour quoi vous vous êtes engagée. Elles expliquent la raison pour laquelle vous siégez dans certaines commissions et pas d’autres et vous permettent d’incarner votre mandat avec plus de force.

La définition des « valeurs » dans le dictionnaire Larousse les présentent comme « ce qui est posé comme vrai, beau, bien, d’un point de vue personnel ou selon les critères d’une société et qui est donné comme un idéal à atteindre, comme quelque chose à défendre ». Ainsi vos valeurs sont à la fois personnelles mais pour autant comprises et intégrées par quiconque. Vos valeurs font la vôtre et vous différencient des autres. N’hésitez pas à les affirmer. Egalité, engagement, inclusion, liberté… Il existe une multitudes de valeurs.  A vous de les définir, les assumer pour mieux les incarner.

Si définir qui on est politiquement n’est pas toujours aisé, vous pouvez, cependant, travailler sur la construction de votre image. Pour cela les 3 points fondateurs s’axent autour de ce que vous êtes, ce que vous faites et ce que vous représentez. Lancez-vous, rédigez ce qui vous semble être qui vous êtes… et à vous de jouer !

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

seize − 1 =