Transports : l’avenir du réseau ferroviaire de proximité remis en question

Le récent rapport Spinetta sur la SNCF suscite de nombreuses polémiques. Les régions s’opposent fortement au redéploiement des crédits affectés aux investissements ferroviaires, dans le cadre des contrats de plan État-région (CPER), vers la « partie la plus circulée du réseau », comme le rapport le préconise.

« L’État doit envoyer un signal clair, en ne consacrant plus aucun crédit aux lignes dont l’intérêt socio-économique n’est pas démontré » : pour les régions, c’est l’avenir du réseau ferroviaire qui se joue sur ce point très contesté du rapport Spinetta. Les CPER 2015-2020 prévoient en effet de consacrer 800 millions d’euros d’investissements aux petites lignes et le rapport incite explicitement à rompre cet engagement. Pour Régions de France, cela traduit non seulement « une méconnaissance de la réalité du transport ferroviaire dans les territoires », mais, en outre, risque de détériorer la fiabilité de l’État si celui-ci ne respecte pas les engagements qui ont déjà été pris.

Lire l’article d’Acteurs publics

 

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

2 × 2 =