Vie d’élue – le mois de juin et ses festivités, moments d’échanges avec les citoyens

Dans les collectivités, comme dans beaucoup de secteurs, il y a des saisonnalités. Les élus municipaux le savent, le mois de juin est particulièrement chargé : feux de la Saint-Jean, fête de la musique, kermesses, galas de danse, spectacles de fin d’année, entre autres. Une élue nous met en perspective l’arrivée et le déroulé d’un mois primordial pour les élus locaux.

Préparation d’un mois festif

Pour mener à bien toutes les animations du mois de juin, nous nous y prenons à plusieurs fois. En effet, fort en rencontres, le sixième mois de l’année se prépare à l’avance. Entre les élections, les soirées théâtre, les vide-greniers, les feux de la Saint-Jean, les repas de quartiers, la fête de la musique et les 2 kermesses : il y a de quoi faire ! Alors avec la commission, nous nous organisons depuis mars pour choisir les groupes de musique, les artificiers, les points logistiques… bref tout régler.

L’occasion de répéter quelques pas de danse

Tous les mardis, nous nous réunissons pour régler tous les détails qui font qu’un événement est réussi… La commission gère tous les points de rencontres, et comme nous n’avons pas d’agent dédié, nous nous répartissons les tâches, avec l’aide des services techniques. Ces mardis soirs, je les vis avec fougue, ce sont des commissions animées. Les élus qui y siègent sont à l’image des événements : vivants voire dissipés, mais j’imagine que sans leur créativité, rien ne serait aussi réussi. Entre boutades et jeux de mots, les choses se règlent. « Pour les feux de Garonne, nous utiliserons l’arrivée électrique du poteau d’alimentation du virage ; pour les journées musicales, le boitier au bas de la mairie fera l’affaire, mais il faut prendre rendez-vous avec la gendarmerie pour la sécurité, Etat d’urgence oblige ».

C’est l’occasion de s’entourer des élus référents à la voirie, à la communication et de parfaire nos compétences de logisticien. Il nous arrive même de parler cuisine pour trouver la recette du meilleur cocktail offert à la population (avec modération évidemment) pour fêter l’arrivée de l’été. Comme chacun l’imagine, nous sommes plusieurs aux compétences transversales, presque complémentaires, tout cela pour une dizaine d’animations estivales.

Un mois primordial pour échanger avec les citoyens

C’est vrai que ce mois de juin est chargé. Au-delà d’une offre que nous souhaitons présenter aux habitants de la commune, toutes ces rencontres nous permettent d’avoir des échanges différents avec ceux et celles qui font la commune. Grâce aux associations, qui organisent souvent leurs galas de restitution en juin, nous pouvons rencontrer des voisins, des nouveaux arrivants ou même des habitants « passifs » qui ne participent pas à nos rencontres habituelles.

Les échanges autour d’un barbecue dans une ambiance festive n’ont pas le même impact que dans le bureau du Maire. Nous pouvons parler plus librement sur les problématiques et les besoins des citoyens, sans qu’une des deux parties ne craigne l’autre. Au-delà des clivages, du passif de chacun, les paroles y sont nettement plus libres. Bref, toutes ces rencontres existent pour ressouder les élus et les citoyens, du moins c’est aussi comme cela que nous les créons.

C’est le moment pour nous de parler de tout ! De la voirie qui énerve tant, des nids de poule, des coussins berlinois, des autres ralentisseurs, des matchs de l’équipe de foot locale, de l’école que nous refaisons, des salles municipales dédiées aux associations… De la vie de la commune en fait ! Pour nous, la commission, mais aussi pour les autres élus et surtout le Maire, ce sont des moments à ne pas négliger car nous y apprenons beaucoup de choses. Un événement itinérant dans plusieurs quartiers ? C’est l’occasion de parler des tontes, du zéro pesticide, les habitants découvrent notre politique – le bulletin n’est pas toujours assez parlant – et nous font des retours terrain. Juin, des semaines chargées, mais riches en apprentissage !

Le mois de juin en quelque mots c’est : des mois de préparation, des commissions interminables, un stress de communication à gérer, une information jamais assez importante au goût des citoyens mais aussi des moments de partage et d’échange qui font évoluer la commune. Je pense que sans ces rendez-vous locaux, il manquerait une vraie dynamique, c’est important de créer des moments fédérateurs qui unissent. Certes le mois de juin c’est le mois prenant, mais au-delà c’est un mois qui nous permet de ne pas oublier que nous étions, nous aussi, des citoyens il n’y a pas si longtemps ;)

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

18 + 4 =