Digital : quel outil pour lire le territoire en temps réel ?

Cet article a été rédigé en partenariat avec Google.
Conformément à 
notre Charte, il reflète notre propre opinion sur le sujet.

Le numérique est à la croisée des chemins. A la fois utile aux politiques transversales, il n’en est pas moins riche en outils à mobiliser pour bénéficier des données du territoire. Du développement économique, à l’analyse des besoins locaux, en passant par une veille sur votre présence en ligne, des outils disponibles pourront enrichir vos réflexions. Présentation.

Des outils de lecture des territoires

Avez-vous déjà utilisé les plateformes en ligne recensant les données de votre territoire ? Si ce n’est pas le cas, il est possible qu’elles vous soient d’une grande utilité.

Les données sont aujourd’hui nombreuses mais ne sont pas toutes répertoriées sur un seul site. Pour lire votre territoire, vous pouvez vous armer de l’INSEE – pour comprendre les typologies d’habitants et d’emplois qui composent votre commune par exemple – de Waze – pour comprendre les trajets en heure de pointe, ainsi que la mobilité passant sur votre territoire – ou encore de Google Trends pour observer les recherches web faites sur la commune.

Ces plateformes agrègent bon nombre de données relatives à une période ou un territoire. Si Waze travaille sur de l’instantané et l’INSEE sur des données mises à jour d’année en année, Google Trends permet de nourrir vos recherches sur plusieurs années ou sur les dernières heures.

Cet outil a pour intérêt de porter à votre connaissance les enjeux du moment pour vos administré.e.s. En effet, au moyen de filtres vous pourrez, sur une période définie, connaître les mots-clés recherchés par ceux qui sont localisés sur une zone géographique déterminée. Vous pourrez également découvrir les « sujets associés » et les « requêtes associées » qui sont les recherches les plus populaires, tapées par les utilisateurs.

Évidemment, vous n’aurez pas accès à des informations personnelles et relatives à une personne en particulier. Sur la plateforme, vous pourrez visualiser des tendances de recherche et, pourquoi pas, vous en servir pour des discours ou des interpellations.

Utiliser Google Trends pour se positionner

L’intérêt de l’outil se fera au moment d’une élocution, d’une prise de parole ou quand vous serez au contact de vos administré.e.s. En effet, ayant eu un regard sur les sujets qui peuvent impacter localement, vous pourrez vous en faire l’écho.

Par exemple, le 19 février, lors d’une journée particulièrement radieuse et avec des airs d’été et quelques jours après la démission d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, Google Trends présente une bonne lecture du territoire. Prenons l’exemple d’une analyse faite en mentionnant « Bordeaux » dans les termes de recherche.

De nombreuses informations s’offrent à nous :

Les sujets associés concernent le conseil constitutionnel, où siège désormais l’ancien maire de Bordeaux. Autre fait intéressant, dans les requêtes associées, le nom de Nicolas Florian ressort deux fois. Dans ce cas, vous savez qu’il sera intéressant de mentionner ou engager la discussion autour de cette actualité : de nombreuses personnes en ont fait la recherche et vous pourrez aisément échanger à ce sujet.

Par ailleurs, en travaillant les comparaisons et les requêtes associées de Google Trends, vous pouvez aller plus loin dans l’analyse de la donnée locale. Si vous cliquez sur le nom du successeur de M. Juppé dans « requêtes associées », vous tomberez sur les données relatives au nom de Nicolas Florian.

Les graphiques vous indiqueront que ce positionnement est relatif à une période courte : au-delà du 15 février, les données sont très fortement retombées. Alors, si vous faites le choix d’aborder cette actualité, vous n’aurez pas autant d’impact – sauf si votre stratégie est d’intervenir après – mais cela relève du positionnement politique.

Ainsi, si vous observez sur les graphiques qu’un sujet est en courbe montante, ne le négligez pas et servez-vous-en !

Allons encore un peu plus loin et utilisons les comparaisons de requêtes associées.

Une requête associée à Nicolas Florian est celle de Virginie Calmels. Anciennement première adjointe à la mairie de Bordeaux, après l’annonce de la démission d’Alain Juppé, l’adjointe au développement économique de la ville annonçait à son tour se retirer de la vie politique locale. Les données le retracent.

Ce double événement a interpelé les internautes. Grâce à cet outil, vous pouvez comparer les deux sujets.

Ici, les deux événements s’étant succédés, les recherches relatives à Nicolas Florian et Viginie Calmels sont très proches. (Ndlr : l’annonce du retrait de la politique locale de Virginie Calmels a été faite le 14 février au soir, le 15 l’adjointe a assuré garder son mandat régional).

Enfin, pour remettre un peu de hauteur, et selon la portée de vos propos vous pouvez comparer les données locales à un sujet national et évaluer la pertinence des sujets. Ainsi, à Bordeaux, ville encore très mobilisée les samedis lors des manifestations « gilets jaunes » le sujet est traité avec deux fois plus de recherches, précisant les préoccupations des utilisateurs de Google.

Toutes ces données sont intéressantes et vous apportent des connaissances, mais pour qu’elles soient utiles, vous devez pouvoir vous les approprier. Il est alors question de votre positionnement politique : vous seul.e pouvez savoir si vous décidez de parler d’un ou de plusieurs sujets, dans quel ordre vous allez les aborder et pour quelle occasion.

Dans le cas de Bordeaux, si vous êtes plutôt dans un parti ou une mouvance proche des équipes de la majorité de la ville, vous pouvez d’abord – et peut-être seulement – traiter le changement d’exécutif en vous réjouissant. Si vous êtes plutôt d’une tendance opposée, vous pouvez ouvrir vos propos sur la révolte populaire des gilets jaunes et les changements locaux.

Mais ce positionnement vous concerne et cet outil doit traduire votre axe politique.

Un outil utile à la constitution d’un projet politique.

Cet outil est également utile pour comprendre les recherches concernant votre commune. L’outil, quand il est associé au « nom de votre commune » révèle des données s’étalant depuis 2004 et jusqu’au jour de votre recherche. Par exemple, dans le cas de Bordeaux, nous avons étudié les recherches faites dans les jours précédents. Mais vous pouvez tout à fait avoir un scope plus large et prendre de la hauteur grâce à l’analyse – et l’évolution – des mots-clés sur plusieurs années.

Vous y observerez les sujets et requêtes associés et pourrez en faire le parallèle avec les politiques menées ou les problématiques subies. En choisissant un lapse de temps de 5 ans, vous pourrez couvrir la période relative au début de votre mandat municipal et ainsi essayer de comprendre les sujets ultra-locaux : recherche de noms de commerces, de services manquants ou ayant été créés, etc. Si vous avez, par exemple, soutenu l’implantation d’un boulanger et que vous découvrez que ce mot est tapé plus régulièrement depuis son ouverture, vous pourrez vous en servir lors d’un bilan de mandat.

Néanmoins, si la plateforme vous donne d’excellents points de compréhension et d’analyse, elle ne remplacera pas une prise de contact avec le terrain et des échanges sur place. Votre projet se nourrira de ces données mais ne pourra être constitué uniquement par ces dernières.

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

5 × 1 =