Commémoration : bien préparer sa prise de parole

Le 8 mai est un moment de rencontre entre les élu.e.s et les citoyen.ne.s. La commémoration de la seconde guerre mondiale demande une stratégie de représentation : à mi-chemin entre le devoir de mémoire et l’ancrage dans le contemporain. 3 conseils pour réussir votre prise de parole.

Ancrer

Pour partager un moment fort avec vos administrés, sans vous éloigner du sujet, n’hésitez pas à faire le lien entre la commémoration et votre commune. Si la grande majorité de votre auditoire connait l’histoire de la seconde guerre mondiale, ils sont peut-être moins nombreux à avoir entendu parler du quotidien pendant la guerre de celles et ceux qui habitaient la commune à l’époque.

Remettre du lien avec leur – et votre – environnement ajoutera du sens. Chacun pourra être libre de visualiser les rues habitées, les commerces parfois réquisitionnés ou encore les bâtiments publics occupés. N’hésitez pas à interroger les seniors pour illustrer votre discours avec des moments de vie qui porteront votre message.

Les tickets de rationnement, la classe 21 déportée, les prisonniers de guerre, les récits du front, il existe encore des témoignages pouvant compléter votre prise de parole. Ne vous en privez pas ! En y faisant référence, vous commémorez la mémoire de celles et ceux qui faisaient vivre votre ville à l’époque.

Rythmer

Les commémorations sont souvent jugées comme un moment ennuyeux par certains. Si chacun peut agir à son niveau, en tant qu’élu.e qui prononce le discours vous pouvez porter votre pierre à l’édifice : rythmez votre prise de parole !

Pour cela, identifiez les moments forts de votre discours. Un passage que vous voulez souligner parce qu’il incarne une valeur que vous voulez transmettre, parce qu’il fait écho avec l’actualité ou bien parce qu’il rend hommage à certains habitants de la commune. Ces moments, il n’y a que vous qui pouvez les choisir. Pour qu’ils soient entendus, ne commencez pas ou ne concluez pas par ceux là.

Rythmer, cela implique de changer d’intonation de voix : forcez-la ou abaissez-la en fonction de ce que vous dites. Si le moment doit être un peu plus grave, vous pouvez baisser en intonation, si vous voulez parler de moments enthousiastes : d’ouverture ou de la libération, n’hésitez pas à forcer votre voix. N’oubliez pas également les silences pour marquer votre prise de parole et mettre en valeur des moments forts de votre discours : avant un passage clé par exemple.

Introduisez et concluez

Enfin, pour avoir un discours efficace, n’oubliez pas de l’encadrer par une introduction et une conclusion. Cela peut paraître basique mais, voulant dire beaucoup de choses, on en oublie parfois l’essentiel. Ouvrir et fermer son discours permettent de donner un repère à votre auditoire.

L’introduction permet de poser vos enjeux, le contexte, les valeurs que vous allez aborder, les sujets qui vont être balayés… C’est le fameux « incipit » de la littérature : le moment où vous allez accrocher votre public. Bref, vous l’aurez compris, l’introduction est indispensable à un bon discours !

La conclusion tient aussi un rôle majeur dans tout bon discours. Elle rappelle les informations qu’il faut que votre auditoire retienne. Elle vous donne l’occasion de rappeler votre positionnement – ou celui de votre équipe. C’est dans cette partie que vous pouvez rattacher le sujet avec l’instant T ou le futur de la commune, diffuser des valeurs fondamentales et différenciatrices pour votre équipe ou encore mettre du sens dans la politique menée depuis le début de votre mandat. Quel que soit le sujet que vous choisissez, après avoir entraîné votre public dans cette période, vous devez le rattacher au moment présent, l’idéal étant d’utiliser une actualité locale pour conclure.

Préparer votre prise de parole à l’occasion du 8 mai est important pour incarner la personne politique que vous souhaitez être. Pour cela, travaillez en amont votre positionnement et faites-en découler le discours qui vous ressemblera : illustré, rythmé et bien organisé. A vous de jouer !

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

dix + 4 =