Futur.e.s têtes de liste : les 3 confidents à avoir autour de soi

Dès 2019, beaucoup de têtes de liste se dévoilent. Dès lors, les attaques, les pressions des membres de la liste, les tensions peuvent apparaître. S’entourer de 3 piliers pour tenir, une riche idée, lumière sur ceux qui pourront vous aider.

La personne de votre cercle proche

Votre sœur, votre frère, celui ou celle qui partage votre vie, votre meilleur.e ami.e… bref cette personne – appelons-le Alphonse – à qui vous accordez une totale confiance et qui saura vous remettre dans les rails s’il le faut. Car oui, il va y avoir des coups durs et, tout aussi fort.e que vous êtes, pouvoir en parler est essentiel pour tenir dans la durée. Idéalement, Alphonse habite dans la même commune que vous, celle où vous vous présentez, et pourra aussi vous faire part de ses impressions sur les autres listes et les éventuelles attaques qu’il y aura.

Les Maires du réseau nous le rappelle tous les jours : « avoir dans son entourage des personnes de confiance sur lesquelles s’appuyer, à la fois pour être réconforté.e mais aussi pour pouvoir prendre de la hauteur, c’est primordial. » comme le dit Sylvie Guerry-Gazeau, maire de Clavette (17). Parce qu’après tout, vous ne pouvez pas tout garder pour vous, et heureusement.

Et avec un peu de chance, cette personne vous fait même à manger les jours où vous rentrez tard

Alphonse, c’est celui qui vous laissera exploser vos émotions après une réunion publique musclée, celui qui pourra vous déstresser avant une prise de parole ou vous donner des retours constructifs sur vos discours. Quels que soient vos besoins, Alphonse pourra vous aider et vous conseiller avec un regard bienveillant.

La personne qui n’est physiquement pas là

Un peu comme votre Alphonse votre confident.e #1, cette personne pourra écouter vos plaintes lors de moments difficiles et célébrer avec vous vos victoires qui ponctueront votre campagne, sauf qu’à la différence de la première, elle n’est physiquement pas proche de vous.

Je ne parle pas d’un fantôme qui hante vos couloirs, mais de Colinette, cette amie qui habite à 300 kms de chez vous et avec qui vous aimez refaire le monde au téléphone 2 fois par mois. Colinette est un soutien de taille puisque c’est votre amie mais qu’elle n’a pas le nez dans les affaires locales. Quand il le faudra, elle vous rappellera combien il est important de prendre du recul face à cette campagne et elle pourra même vous parler de ce qui se passe chez elle. Un excellent moyen pour vous, d’avoir une veille active sur les autres campagnes municipales et la bonne oreille pour les moments où vous vous sentez coupable de ne parler que de la campagne à votre confident.e #1.

Et oui, ces moments arriveront. Tout aussi patient.e soit votre première paire d’oreilles, elle aura certainement un moment de lassitude face à ces problématiques très locales. Vous risquez, vous aussi, de vous dire que vous en parlez trop et que cela doit finir par l’énerver. Pas de panique, c’est normal ! C’est donc une excellente idée que de vous entourez de personnes extérieures, comme Colinette, confident.e #2.

La personne que vous considérez être votre pilier de liste

Gabriel, c’est votre #2 de liste. Celui – ou celle – avec qui vous discutez pour mener les grands projets et avec qui vous avez pensé aux thématiques fondatrices du programme avant tout le monde, celui que vous êtes allé.e chercher en premier et avec qui vous êtes capable de surmonter les tempêtes.

Et oui, il y en aura. Il en existe de plusieurs formes, celles qui sont « classiques » : vos opposants qui vous attaquent, rien de nouveau sous le soleil. Même si cela n’enlève rien à la violence dans ce genre de situation, il vous faudra un.e stratège qui vous aidera à maintenir le cap et à rassurer l’équipe. La deuxième : une tempête interne, dans ce cas, Gabriel est la personne qui va être votre premier allier. Vous pouvez être remis.e en cause et vous aurez au moins un soutien infaillible.

En politique, certes, on ne peut pas avoir une confiance aveugle en ses colistiers mais pour cette personne à la seconde place, il va falloir faire avec. Vous aurez besoin de ce profil – qui vous complète – pour vous remettre en question, pour vous entraîner, pour vous challenger. Pendant la campagne, vous devrez incarner 3 rôles : le.a leader qui mène la campagne, le.a RH qui motive les troupes et le.a représentant.e qui s’expose. Si vous ne pouvez pas être dans une relation d’extrême confiance avec toute l’équipe, votre Gabriel doit faire le job pour que vous soyez prêt.e à fêter les petites et grandes victoires et surmonter les petits et grands coups durs. Cette relation ne veut pas dire que vous partez en vacances ensemble et que vous êtes les meilleurs amis du monde, elle veut simplement dire que vous avez un coach et un soutien à vos côtés.

3 confidents, 3 profils mais 3 fois plus de chance de tenir votre cap en temps calme comme pendant les rushs. A vous de trouver vos « Alfonse », « Colinette » et « Gabriel » pour mener à bien votre campagne ! Si vous avez des témoignages à nous apporter, n’hésitez plus et présentez-nous vos confident.e.s #1 #2 et #3 !

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

5 + 18 =