Vie d’élue : inaugurer le stade de la commune et faire vivre la mémoire locale

Elue depuis 5 ans, Isabelle nous parle de la première inauguration à laquelle elle a participé dans le cadre de son mandat. Elle revient sur sa matinée de samedi et son rendez-vous avec la mémoire locale.

Rendez-vous au stade et avec l’histoire

Samedi matin, j’avais rendez-vous au stade. Pour la non adepte du foot que je suis, c’est rare de me retrouver dans ce contexte. Je ne chausse pas mes crampons mais mes bottines prêtes à braver la boue que la pluie a laissé aller ces derniers jours. Alors que je suis dans un environnement qui ne me ressemble pas je me remémore les conditions de ma présence : il est normal pour moi d’être ici car je suis élue, mais pas que.

Le stade et les tribunes a été renommés et leurs noms nous rappellent un pan de l’histoire collective de la commune, ce qui me touche particulièrement. Le premier en hommage à un ancien maire, résistant lors de la seconde guerre qui a été médaillé plusieurs fois pour son courage et son action. Le second, un bénévole invétéré du football club, ancien adjoint du maire résistant. Ma famille étant du village depuis plusieurs générations et mon grand-père un ancien ami du maire, mes attaches me rappellent l’importance de ma présence.

Derrière le foot, une ambition commune

Ce que j’ai découvert ce matin n’est pas une simple rencontre entre sportifs et décideurs locaux mais une réelle volonté de faire perdurer ce qui nous unit : les actions en faveur du bien commun de nos anciens. Je l’ai réalisé quand, Gérard, le maire de ma commune, pris par l’émotion a dû stopper son discours se remémorant celui qui l’a lancé sur la voie de la mairie.

J’ai apprécié la volonté de chacun de ne pas seulement s’arrêter aux frontières communales et intercommunales mais bien de faire perdurer les belles pratiques à travers la cohésion sportive. C’était un moment fort qui m’a portée.

Parfois, quand nous voyons des moments d’union tels que celui-là, nous remettons en perspective notre implication. Les guerres d’égo et de positionnement politique me paraissent bien loin quand je vois mon maire, mes adjoint.e.s et anciens élu.e.s accompagner ces deux hommes si marquants dans notre histoire locale. Je me représenterai en 2020 et j’espère porter aussi bien le patrimoine local.

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

deux × 4 =