Vie d’élue : les enjeux de la chasse aux oeufs

Chaque début de semaine, une élue nous fait part de son quotidien. Souvent dans le vif du sujet, les anecdotes livrées sont criantes de vérité. Aujourd’hui, Edwige, élue dans une commune de 1.750 habitants en Dordogne, nous parle des enjeux de la chasse aux œufs de Pâques dans les villages.

Une animation très suivie

Je suis élue depuis 2007, c’est donc mon deuxième mandat, et les chasses aux oeufs, ça me connait ! Suite à notre première élection, j’étais adjointe déléguée aux animations de la commune et ai impulsé ce joli rendez-vous. Mais ce dernier prenant de l’ampleur, nous travaillons, depuis 5 ans, avec le comité des fêtes qui organise désormais cette animation.

Imaginez… 250 œufs à cacher près de notre étang, mais pas trop non plus pour que ce soit sécurisé, avant que les premières familles n’arrivent. Un vrai challenge ! Des dizaines de familles viennent accompagnées de leurs petits à la recherche du Graal chocolaté. Pour la commune, cette animation est très suivie. Nous accueillons jusqu’à 150 personnes (parents et enfants) le temps d’une matinée et c’est l’occasion de parler plus tranquillement des affaires de la commune avec les parents.

Nous pouvons échanger avec eux sur les politiques scolaires, associatives, et pour les plus intéressés, sur des sujets tels que les finances, l’urbanisme ou la voirie. Cet espace de rencontre est un moment privilégié que je continue de suivre très consciencieusement. Mais parfois, les rencontres entre parents et l’attrait des œufs nous font découvrir de nouvelles personnalités.

Des rencontres parfois mouvementées

Le portrait de cette rencontre festive est souvent agréable à dépeindre. Les enfants qui courent après les chocolats sont attendrissants, la fréquentation qui nous satisfait pleinement, les rencontres de nouveaux habitants… tout est réuni pour organiser une belle matinée de Pâques.

Mais parfois, les choses nous dépassent. Ainsi, après deux ans d’existence, nous avons été obligés de restreindre le nombre d’œufs par enfant, certains parents n’hésitant pas à donner un « coup de main » à leurs petits pour repartir avec le plus de délices chocolatés possibles. Une année, nous avons dû nous interposer entre deux habitants mécontents des butins des autres. Jamais je n’aurais pensé que le chocolat déchaîne autant les passions ! Alors en 2015, les inscriptions ont été régulées et le comité des fêtes a organisé des « tours de chasse » tant la demande était forte. Ces épisodes qui peuvent faire sourire sont révélateurs de l’attente de nos concitoyens.

La chasse aux œufs est, pour nous, une franche et belle réussite. Au-delà d’une « simple » question de chocolat, c’est un moment de cohésion, un moment social qui permet aux enfants des habitants d’accéder à du chocolat gratuitement et un moment d’échanges d’information pour les élu.e.s présent.e.s quel que soit les différends du jour.

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

deux × un =