3 questions à Marta de Cidrac, Sénatrice et référente des Yvelines (78)

Marta de Cidrac est notre première référente. Elle a lancé le réseau local des Yvelines le 8 mars 2016 et c’est avec enthousiasme et un dynamisme sans faille qu’elle a, à nos côtés, impulsé l’entité Elueslocales dans les Yvelines. Désormais sénatrice, Marta nous fait la joie d’ouvrir notre première édition de la Journée des Femmes Elues d’Ile-de-France, le 29 mars. Echanges avec cette femme élue inspirée et inspirante.

Quels sont les enjeux pour une femme engagée ?

Marta de Cidrac : L’engagement des femmes, d’autant plus dans la vie publique, demeure aujourd’hui un défi complexe. La féminisation du Sénat progresse, puisque depuis le dernier renouvellement de 2017, le taux de féminisation de la chambre haute est de 31,6%, contre 25% aux dernières élections de 2014.

Sachant que les sièges n’avaient été renouvelés que par moitié, j’ai bon espoir que le prochain renouvellement sénatorial de 2020 continuera d’inscrire cette hausse dans la durée. De cette future féminisation découlera davantage de mixité dans les postes exécutifs. Dans un univers politique où les codes sont majoritairement masculins, les femmes doivent se doter de leur propre leadership et s’approprier de nouveaux positionnements. C’est dans cette démarche que s’inscrit mon engagement.

Votre modèle d’engagement (sport, politique, associatif, familial…) et pourquoi ?

M d C : Les questions touchant à l’égalité entre les hommes et les femmes et le respect des droits des femmes me tiennent à cœur et portent mon engagement depuis le début de mon mandat. Je suis d’ailleurs secrétaire de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes. Cette délégation a notamment porté de nombreux rapports pour l’égalité, dont le rapport d’information sur les mutilations sexuelles féminines dont j’ai été co-rapporteuse en 2018. Puis, en mars 2019, j’ai également été à l’initiative de l’élaboration d’une proposition de résolution pour la lutte contre le mariage des enfants, les grossesses précoces et les mutilations sexuelles féminines qui fut adoptée à l’unanimité par le Sénat.

Le lancement de l’association Élues Locales des Yvelines (ELY) se trouve dans la continuité de ces engagements, d’autant plus que les Yvelines sont le département francilien le moins bien classé dans la féminisation de ses postes exécutifs, avec 18,4% de femmes maires. L’association a pour but d’encourager les femmes à s’engager en politique et à briguer des postes de responsabilité, afin de leur permettre de gagner reconnaissance et en représentation.

Un réseau d’élues, oui, mais pourquoi ?

M d C : A l’heure où seulement 48% des conseillers municipaux et 16,1% des têtes d’exécutif municipal sont des femmes, force est de constater que la parité est donc loin d’être acquise, d’autant que les postes clés sont peu féminisés. Or, la présence des femmes en politique est indispensable pour l’élaboration de politiques publiques efficaces et représentatives de la population française. Elueslocales.fr rassemble des milliers de femmes élues dans toute la France, permettant des temps d’échanges, de rencontre et de formation.

Cette communauté est primordiale pour créer un réseau de sororité, favorisant la circulation de conseils et de bonnes pratiques. La mise en commun de nos connaissances et expériences est optimale pour l’émergence de pratiques innovantes !


Journée des Femmes Elues Ile-de-France

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

5 × trois =