Intercommunalité : les femmes sont l’avenir de la politique !

Chez Elueslocales.fr, nous partageons, écrivons et communiquons régulièrement sur la place des femmes en politique. Si la parité quantitative est atteinte dans plusieurs strates, d’autres restent encore les « no women’s land » de la politique française. Quand une parité juste et franche verra-t-elle le jour ?

Une volonté partagée : mieux représenter les femmes dans les EPCI

Tout le monde s’accorde à dire que les femmes ont leur entière place en politique, notamment dans les instances locales. Mais dès qu’il s’agit de voter pour une femme à la présidence… ou même pour une vice-présidence, la conviction n’est plus la même. Certains élus expriment, en lisant nos articles ou en consultant nos programmes, une certaine résistance : « je n’ai aucun problème à voter pour des femmes, et le jour où elles seront majoritaires, cela ne me dérangera pas de voter pour elles », un retour qui revient régulièrement.

Mais les chiffres parlent. Dans sa dernière étude, l’association partenaire d’Elueslocales.fr, Elles aussi, décrit un manque flagrant de femmes dans les intercommunalités :

  • la part des femmes dans les intercommunalités a diminué depuis l’évolution du seuil d’habitants dans ces collectivités. Ainsi, les conseillères représentent 31% des élus communautaires (perte d’1 point) ;
  • les exécutifs sont très (trop) masculins : les femmes occupent 18% de ces mandats ;
  • les présidences sont presque exclusivement masculines : seulement 8% de ces dernières sont détenues par une femme.

Toutes les associations et agences nationales traitant du sujet – Elles aussi mais également le Laboratoire de l’égalité, le Haut Conseil à l’égalité femmes-hommes – nous rejoignent et clament haut et fort le besoin d’une meilleure représentativité des femmes. Celles qui composent 52% de la population doivent pouvoir être justement et équitablement représentées par leurs élu.e.s locaux.ales.

Venez débattre de la place des femmes en politique lors des Journées Nationales des Femmes Elues les 23 et 24 novembre prochains

Une voix à défendre : nous demandons au pouvoir en place d’agir pour une meilleure représentativité

Le débat est ouvert ! Pubic Sénat d’abord, puis la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales ont auditionné Julia Mouzon pour avoir un retour des élues locales. La question est complexe, la conception politique pour y arriver également, mais ne demande-t-on pas à nos décideurs nationaux de s’engager pour une politique plus juste et faire évoluer les pratiques vers plus d’égalité ?

Elueslocales.fr s’engage et plaide pour :

  • la parité obligatoire dans les communes de moins de 1.000 habitants, avec l’alternance des genres. Cet engagement de fond permettra, en répercussion, aux femmes d’obtenir une meilleure représentation dans les intercommunalités via une liste fléchée paritaire.
  • L’obligation de parité dans les exécutifs intercommunaux. « La où la parité n’est pas obligatoire, elle n’existe pas » nous a un jour dit une élue. Force est de constater que cette phrase est malheureusement encore trop vraie, alors nous demandons de légiférer !
  • De la même manière que nous demandons la parité obligatoire dans les exécutifs intercommunaux, nous la demandons également dans les exécutifs communaux. Si les plus grandes communes jouent le jeu de l’alternance femme /homme respectant l’ordre annoncé lors de la campagne, de nombreuses communes ne le font pas. Il est important que l’ensemble des communes soient exemplaires.

Une fonction à représenter : témoignez des meilleures pratiques intercommunales dans vos territoires

Pour que tous les acteurs agissent et que nous portions d’une seule voix tous ces engagements, la délégation sénatoriale aux collectivités locales nous a demandé de faire remonter les meilleures pratiques, mais cette fois en élargissant les champs :

  • Quelles sont les bonnes représentations dans les territoires – entre la commune et l’intercommunalité ?
  • Quelles sont les pratiques justes dont les autres collectivités devraient s’inspirer ?
  • Comment mieux représenter les citoyens dans les intercommunalités ?

Participez à notre concertation

Nous souhaitons des territoires audacieux et courageux, mais pour cela nous devons être des élu.e.s visionnaires et engagé.e.s, c’est donc à nous d’agir sur le terrain et faire remonter la voix des territoires auprès des politiques nationales. Tous ces sujets feront l’objet de nos débats des Journées Nationales des Femmes Elues les 23 et 24 novembre prochains, venez échanger avec nous sur place !

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

deux × quatre =