Nouvelle-Aquitaine : le plus grand plan d’actions régional en faveur de l’entrepreneuriat au féminin voit le jour

Le 12 juin dernier, un nouveau plan d’actions régional pour l’entrepreneuriat des femmes en Nouvelle-Aquitaine a vu le jour. Prévu sur la période 2018-2020, il vise à augmenter sensiblement la part des femmes dans la création d’entreprise, tout en proposant de mieux les accompagner une fois établies.

L’entrepreneuriat des femmes, entre progression et stagnation

L’entrepreneuriat n’est plus l’apanage des hommes ; de plus en plus de femmes créent aujourd’hui leur entreprise. Elles représentent désormais 28,1% des créations d’entreprises en France. La Nouvelle-Aquitaine est, avec la Bretagne, la région qui connaît la part la plus importante de femmes (35%), bien supérieure à la moyenne nationale, tandis que l’Île-de-France fait figure de mauvais élève. Et même si cette part stagne depuis 2012 en Nouvelle-Aquitaine, la création d’entreprise par des femmes a augmenté de 52% en passant de 15.000 entreprises créées à plus de 23.600.

Mais, malgré tout, les inégalités persistent et un immense écart reste encore à combler. Pour la région, ce nouveau plan d’actions est l’occasion d’améliorer sensiblement la situation.

Carte de la part des femmes dans la création d'entreprise
Source Insee : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2647224

Un objectif ambitieux de 45% de part de femmes

L’écart entre les hommes et les femmes pour la création d’entreprise s’explique par de nombreux critères discriminants qui persistent dans le monde du travail : 80% des femmes subissent régulièrement des attitudes et des décisions sexistes selon le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle. Les femmes continuent à assumer une grande partie des tâches domestiques et malgré un niveau de diplôme en moyenne supérieur aux hommes, elles ont paradoxalement moins d’expériences professionnelles.

Toutes ces difficultés ont été ciblées par l’Etat, la région et la Caisse des Dépôts pour la nouvelle convention du plan d’actions régional de la période 2018-2020 dans le but de « promouvoir et de développer l’entrepreneuriat des femmes ». L’objectif fixé est ambitieux et imposerait la Nouvelle-Aquitaine comme la référence en matière d’égalité entrepreneurial ; il vise à atteindre les 45% de part de femmes dans les créations d’entreprise de la région.

Un plan d’actions en 4 priorités et 8 thématiques

Pour réaliser cet objectif ambitieux, la région à l’initiative de Naïma Charaï, conseillère régionale déléguée à l’Égalité femme-homme, à la lutte contre les discriminations et solidarité a prévu un plan en 4 actions :

La première sera de mieux accompagner : « la création et la reprise d’entreprises par les femmes », et cela à tous les stades, de « la sensibilisation à l’accompagnement post-création ». La deuxième sera « l’accompagnement à l’accès aux financements », la troisième concernera « le développement des actions dans les territoires fragiles, notamment en milieu rural et dans les quartiers politiques de la ville et auprès des publics jeunes ». Enfin, le dernier point doit permettre « la valorisation de l’entrepreneuriat féminin par la formation et la communication ».

Pour ces quatre priorités, huit « thématiques de travail » sont déclinées afin de définir les actions concrètes à établir pour permettre leur réussite comme « la connaissance statistique de l’entrepreneuriat des femmes », « la facilitation des financements en faveur des projets portés par des femmes » ou « le déploiement d’actions volontaristes dans les domaines de l’innovation sociale, du numérique et de l’économie sociale et solidaire ».

Afin de mener à bien toutes ces actions, le plan est doté d’une enveloppement financière conséquente de 855.000 euros établie sur trois années.

La convention a été signée le 12 juin 2018

De nombreux partenaires

Ce plan d’actions est financé par l’État, à travers la Direction régionale aux droits des femmes à l’égalité à hauteur de 150.000 euros et la Caisse des dépôts à hauteur de 150.000 euros également, la région via la Direction de l’économie territoriale pour 450.000 euros, et la Caisse d’épargne et BNP Paribas qui complètent la somme totale. Tous font partie du comité de pilotage du projet.

La convention de partenariat pour la mise en œuvre de ce plan d’actions a été signée le 12 juin dernier à Bordeaux par Didier Lallement, préfet de la région et de la Gironde, par Annabelle Viollet, directrice régionale adjointe de la Direction régionale Nouvelle-Aquitaine de la Caisse des Dépôts et, bien évidemment, par Alain Rousset, Président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

Désormais, les structures d’accompagnement « qui mettent en œuvre des actions visant à favoriser l’entrepreneuriat des femmes » peuvent envoyer leur demande à cette adresse : par.entrepreneures@nouvelle-aquitaine.fr. Les projets proposés seront examinés par une commission qui « étudiera la proposition d’action et la demande d’aide financière afférente ».

Rendez-vous donc en 2020, en espérant, bien évidemment, que l’objectif des 45% sera atteint.

Logo de la région Nouvelle-Aquitaine

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

quatorze − 8 =