Réseaux locaux : enfin un lieu d’échange dans les départements !

Chez Elueslocales.fr, on vous parle de projets inspirants, de rôles modèles, de visions politiques, de formations… mais trop peu des réseaux locaux ! Laissez-moi vous compter leur histoire.

Réseauter en local

Les réseaux locaux, c’est quoi ? « Ce sont des espaces de discussion conviviaux et rassurants, me dit Joséphine – notre responsable des réseaux locaux – « des lieux qui sont ressourçants et qui permettent aux élues de souffler pendant le mandat ».

A leur création, les réseaux ont été pensés pour palier notre manque de présence en région mais aussi pour donner la possibilité aux élues du réseau national de poursuivre leurs échanges en local. Si nos bureaux sont à Bordeaux, l’origine de notre activité s’est faite à Paris. Par accointance, par facilité au lancement, le choix de la capitale était celui qui nous semblait être le plus adapté et puis, l’entreprise grandissant – l’équipe aussi – nous nous sommes tournés vers le local. Une première solution : des formations dans les métropoles françaises… et des réseaux locaux pour proposer un lieu d’échanges aux élues dans leur département.

Ainsi, au coin du feu à Ychoux – dans les Landes – les réseaux locaux ont « vu le jour ». Un, puis deux, puis trois… ce sont maintenant près de 30 réseaux qui vivent à travers la France et permettent aux élues d’un même département d’échanger entre elles. « Finalement, les réseaux permettent de casser la solitude du mandat, les élues se rendent comptent qu’elles vivent des moments tout à fait similaires », précise Joséphine.

Avant de continuer votre lecture, si vous voulez mettre des visages sur les référentes, rendez-vous sur notre page dédiée.

Peser dans le paysage politique local

Certainement vus comme des « réunions Tupperware entre copines du département » par quelques élus locaux, les réseaux n’en restent pas moins des lieux d’affirmation pour les référentes et les membres. « Nous avons vu plus d’une référente passer de conseillère municipale à adjointe dans sa commune – me dit Joséphine avant d’aller plus loin : et puis, avec les réseaux, les élues rencontrent leurs sénatrices et leurs députées dans d’autres conditions que lors d’une inauguration. »

 

La semaine dernière, les élues des Vosges retrouvaient leur député pour parler statut de l’élu.e et place des femmes dans les instances décisionnelles locales. « En fait, c’est de là qu’on peut faire changer les choses en local et être entendu au national, ensemble on est plus fortes ! » s’enthousiasme Joséphine au regard des projets déjà menés.

Agir avec les élues du département

Mais alors, à ce jour, qui sont les élues des réseaux et que font-elles concrètement ? Certaines vont à l’Assemblée Nationale. D’autres se rejoignent, comme aujourd’hui, au Sénat pour une conférence sur « les femmes pendant la Grande Guerre ».

Il y a aussi les rencontres plus « classiques » : des déjeuners, des petits-déjeuners, des dîners, des afterworks où « on parle du local en local » comme dit Joséphine. Quel que soit le format, les référentes veulent créer des moments d’échanges bienveillants et rassurants : « des lieux sains où ce qui se dit dans le réseau reste dans le réseau », dit en rigolant Joséphine, avant de poursuivre, « les réseaux organisent des moments qui leur ressemblent : des lieux de parole où on se sent en confiance, où les élues peuvent échanger librement. »

« Au début, certaines élues sont déroutées car elles ne savent pas où elles mettent les pieds, elles viennent pour observer ce qui se dit, comment ça se déroule et elles repartent avec une énergie incroyable ! J’ai vu des élues arriver en s’excusant presque d’avoir deux minutes de retard et repartir la tête haute et fières d’être venue » me dit Joséphine.

Marta, Bernadette, Sylvie, Alexandra, Françoise, Mélanie, Sylvie, Nadine, Christine, Florence, Stéphanie, Pascale, Christine, Nathalie et Cécile, Christine et Laura, Sophie, Magaly et Emmanuelle, Caroline, Christelle, Murielle et Sandrine, Ghislaine et Sylvie, Marie, Madeline, Pascale et Patricia, seule ou en duo, mais toujours avec Joséphine, elles animent les territoires avec bienveillance et bonne humeur.

Pour en savoir plus sur les réseaux locaux, rendez-vous ici.

 

 

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

1 × trois =