Réduction du nombre d’élus locaux : une bombe à retardement

Suite à la tumultueuse conférence nationale des territoires, Jacqueline Gourault, la ministre auprès du ministre d’État, ministre de l’Intérieur explique que ce sujet épineux sera une affaire de compromis et de négociations avec les collectivités : « il est nécessaire de laisser la liberté aux élus locaux de s’organiser sur le territoire ». Plus précisément, on apprend que ça ne sera pas une réduction mais une rationalisation du nombre d’élus : « en fonction des probables mouvements de fusion de communes et de départements, l’effectif d’élus sera logiquement modifié ».

>> lire l’article 

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

18 + cinq =