Vie d’élu.e : Ce jour où je n’ai pas eu la bonne répartie

Jeune élue (tant dans mon âge que dans mon mandat), je suis toujours heureuse de rencontrer de nouvelles têtes et me fais une joie d’exercer mon mandat. Et puis, des fois, la vie, la politique, mettent sur notre route des profils dont on se serait passés.

C’était un dimanche matin, pour une élection, des primaires plus exactement. Alors que j’allais voter, je pouvais observer un certain sens de l’organisation plus que douteux : les partis n’avaient pas anticipé un engouement tel et les bénévoles n’arrivaient plus à faire face.
Comme je suis élue dans la commune qui était lieu de vote, j’ai trouvé tout naturel d’aller donner un coup de main dans la mise en place d’une nouvelle organisation plus claire et logique.

Me voilà alors en train de déplacer les chaises, tables et panneaux de séparation de files (… oui, dans le milieu on m’appelle « déménageur breton » 8-) )

tumblr_nl9c3xrrlz1tdcoa6o1_400

 

C’est plein d’entrain que nous réorganisons toute la mise en place, accompagnés du Maire et quelques élus présents.
J’entends que ça râle de tous les côtés, les visiteurs présents lasses d’attendre pour pouvoir voter nous soutiennent malgré tout dans notre choix de faire différemment.

De mon côté, et malgré mon investissement local, je ne reconnais que très peu de personnes, tous les habitants de nos communes voisines étant invités à déposer leur bulletin dans notre salle des fêtes.

Alors que j’écrivais la répartition à faire pour les prochaines étapes, j’entends une voix aussi chevrotante que lointaine …

« Mais qu’elle est mignonne cette petite ! »

 

elueslocales-vie-d-elueCE N’EST PAS LE MOMENT

Autant le dire, je ne relève pas … l’habitude de ce genre de réflexion, pas le moment, pas non plus l’envie de faire un esclandre … j’aurais peut-être du !

Non découragé de son action, mon senior local insiste « mais qu’elle est mignonne » et son acolyte qui enchéri « Si vous aviez 50 ans de plus, je serais bien content ! » (Parce que oui, les protagonistes de ce moment ont tous entre 75 et 85 ans… à vue de nez)

Agacé par son comportement, mon Maire (qui me voit bouillir) s’interpose sur le ton de la rigolade en lui disant que ce n’est pas la peine d’insister, que je ne suis pas disponible.

Je vous le donne en mille, mon senior ne l’entend pas de cette oreille et continue « Mais elle est si mignonne, je la ramènerais bien chez moi ! »

elueslocales-vie-d-elueIl ne se décourage pas le bougre

Bon, bon, autant vous dire que la mayonnaise commençait à monter, mon Maire me coupe l’herbe sous le pied et lui dit, très sèchement. « Je suis le Maire de la Commune, vous avez mon équipe municipale à mes côtés, je vous demande de vous arrêter. »

Entendant cela, un des amis de mon senior, sur le ton de la rigolade, lui dit « Elle est trop jeune pour toi » (oui, parce qu’en plus ce monsieur avait approximativement 60 ans de plus que moi).

Et bien non ! Toujours pas découragé, le bougre continue et me dit « Oui, mais moi j’ai des dollars »

Des dollars ?

Moi aussi mon vieux !


 

 

elueslocales-elues_municipales

Les conseils Elueslocales.fr

Si vous aussi ce genre de situation vous arrive … n’hésitez pas à jouer la corde sensible « je voudrais m’engager sur le long terme, et vu votre âge… » Sinon tablez sur la calvitie, ça fait toujours sensation ! ;)

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

deux × 1 =