Démocratie participative : 6 idées à connaître

Grand enjeu de la communication et de l’action des collectivités : rétablir le lien entre citoyens et politiques. Si perdre une part de ses prérogatives et laisser ses citoyens décider peut paraître rebutant aux premiers abords, la démocratie participative est un excellent moyen de rétablir un lien de confiance entre élus et administrés, tout en les remobilisant en les impliquant dans la vie de la cité.

Tirées d’initiatives qui ont rencontrées un certain succès au Brésil, voici quelques idées intéressantes à étudier :

  • « Audiences publiques collectives » :2016-07-07_12h21_02 faites l’effort de faire
    participer vos administrés aux principaux processus de décision. Afin de vous assurer en partie leur soutien au cours du mandat, soumettez à leur approbation ses grandes lignes directrices (actions pour les années à venir, dépenses de la collectivité pour l’année suivante ou la loi budgétaire, qui choisit où et quand seront dépensées les ressources municipales l’année qui suivra, etc.) ;

     

 

  • « Audiences publiques individuelles » : de nombreux maires ou élus effectuent régulièrement des permanences au cours desquelles ils reçoivent les doléances de leurs administrés. Un simple engagement par écrit que la demande sera traitée dans les plus brefs délais par les services compétents restaurera un climat de confiance ;

 

  • « La Mairie dans la rue » : afin de rompre avec l’impression de distance entre l’exécutif local et les administrés, essayez d’aller à la rencontre de ces derniers. Assurez-vous que les dialogues soient enregistrés afin de garder une trace des sollicitations et d’assurer une transparence du processus. Etablissez également un système (de numéros par exemple) pour que les demandeurs puissent effectuer un suivi de leurs doléances ;

 

  • « Assemblées plénières de Services » : organisez régulièrement
    des compte-rendus des diverses actions de vos services ou de vos investissements (n’hésitez pas de recourir à des supports photos) face à une « assemblée » qui aura ensuite la parole pour s’exprimer et donner son avis sur les services rendus à la population ;

Vote à Paris d'un budget participatif, exemple de démocratie participative

  • Budget participatif : avant tout vote du budget, prenez la peine d’impliquer vos administrés dans le processus afin de désigner les actions et travaux à mener en priorité. Suite au vote, un engagement du maire à respecter ces priorités ne peut qu’encore affirmer la confiance avec ses administrés ;

 

  • Aujourd’hui, 86 % de la population française sont des internautes réguliers, n’hésitez donc pas à mettre en place des chats permettant aux citoyens de pouvoir échanger facilement avec leurs élus (utiliser une webcam pourrait être une touche non superflue permettant de rassurer les internautes qu’ils communiquent vraiment avec l’élu(e)).

Cependant, n’oubliez pas que prôner la démocratie participative ne doit pas rester qu’une action de communication, qu’une posture. Pour qu’elle soit réellement efficace, soyez convaincu(e) de son utilité !

Si vous souhaitez approfondir ces questions, n’hésitez pas à consulter notre Livre Blanc 2014 ou notre catégorie Démocratie participative.

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

cinq × 2 =