Pourquoi vous êtes-vous engagé-e-s en politique ?

Maintenant 3 ans que les élus municipaux sont élus !
La mi-mandat est une période très particulière : c’est l’occasion d’évaluer tout ce qui a été mené, d’orienter les prochaines années, de définir les futures politiques et penser au prochain mandat.

Mais c’est aussi le moment de se recentrer sur soi : pourquoi vous êtes-vous présenté-e-s ? Quelles ont été vos motivations ? Les élues témoignent.

Découvrir

Pour certaines, la découverte était l’occasion de se lancer : « la suite de mon engagement associatif a poussé ma curiosité à découvrir une autre manière de s’engager ».

Car, si les élus organisent les territoires depuis des centaines d’années, le véritable fonctionnement, celui qui se fait entre les murs de la mairie est souvent opaque pour les citoyens. Quelle est l’organisation ? Comment fait-on un budget municipal ? Pour certaines, pour découvrir il faut franchir le pas ! « Pour savoir comment on gère une commune et participer à sa vie » : des fois, avoir le pied dans la collectivité est encore le mieux pour la découvrir. Alors les élections ont été l’occasion rêvée de se lancer !

S’engager pour agir

« Pour faire avancer les idées »

Les élues sont prêtes à s’engager et ne veulent pas rester sans rien faire ! Que ce soit pour un projet particulier ou grâce à de fortes convictions, les élues n’ont pas peur de franchir le pas. « Un projet d’école qui me paraissait non adapté tel qu’il était porté » : projets concrets ou une vision globale, très souvent, le bien commun vient porter l’engagement « parce que je suis réellement animée par la « chose publique ». »

Ce que l’on retient, c’est que la décision ne vient pas pour gagner en image ou en pouvoir mais bien pour porter une ambition, une volonté et aller aux devants d’une politique communale. Certaines en témoignent : s’engager c’est « Un acte citoyen ! ».

Par convictions

L’engagement tient aussi dans les convictions défendues par les élus. C’est bien là que peut se créer une nette différence entre les hommes et les femmes honnêtes dans leur engagement : « pour un angle de vue féminin, la société est trop masculine et décalée de la vie réelle ! ».

La loi sur la parité a permis à bon nombre de femmes élues d’arriver dans les conseils municipaux, faisant rajeunir au passage la moyenne d’âge des conseillers. Car les femmes en sont majoritairement conscientes, faire de la politique – même locale – n’est pas identique pour une femme et un homme. Alors elles arrivent « pour faire avancer les choses ».

Joëlle le résume à merveille : « je me suis engagée par conviction, par envie de faire bouger les choses, repousser les barrières, porter par les discours de certaines personnalités politiques de ma jeunesse, un défi de femmes dans ce monde de testostérone ! »

Par hasard

Et puis, il y a toutes celles qui ont découvert l’univers de la politique locale par hasard. Les lois sur la parité de 2014 ont provoqué beaucoup de changement « je suis arrivée dans le conseil par hasard, on est venu me chercher et ma place sur la liste m’a permis d’être élue, mais en réalité j’étais là au début pour ‘rendre service’ ». Souvent ces élues arrivent par hasard mais se re présente la fois suivante par engagement et conviction. Si les lois obligent à débusquer de nouveaux profils elles permettent aussi de renouveler les équipes et créent de nouvelles vocations « être élue dans une majorité est une sacrée aventure ! ».

La politique créé l’étonnement, l’envie de faire mieux mais aussi des amitiés « avoir une délégation qui nous plait où nous menons les engagements et les réalisations alors c’est le TOP ! A l’heure de mon deuxième mandat de conseillère déléguée c’est toujours de belles découvertes de belles amitiés … »
Le hasard de l’engagement ou le hasard des rencontres, l’engagement est une opportunité à saisir ou à provoquer !

 

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

sept − six =