Facebook, Twitter… Faut-il y être en tant qu’élu.e ?

Nous avons tous un rapport complètement différent aux réseaux sociaux… Certains y voient un moyen de rester en contact avec les personnes qu’ils apprécient, d’autres y voient une opportunité de donner leur avis, et d’autres encore ne souhaitent pas en entendre parler !
Ce qui est certain, c’est qu’ils sont devenus un véritable moyen de communication pour les marques et pour les personnalités publiques. Alors en tant qu’élu.e, faut-il être présent sur les réseaux sociaux ?

Être présent sur Facebook ou Twitter, à quoi ça sert ?

Avec 33 millions d’utilisateurs en France, Facebook est une formidable source d’audience. 1 français sur 3 consulte Facebook chaque jour, et souvent même plusieurs fois par jour.
En ce qui concerne Twitter, il compte 6 millions d’utilisateurs actifs en France, et chaque utilisateur passe en moyenne 170 minutes sur le réseau chaque mois.
C’est pour cette raison que les marques et les célébrités ont décidé de saisir cette opportunité pour communiquer, et atteindre une cible très large, ou une audience qu’elles ne parvenaient pas à toucher jusqu’à lors.

Comme pour une célébrité, un.e élu.e peut utiliser Facebook et Twitter avec plusieurs objectifs.
Tout d’abord, en utilisant correctement ces réseaux, un.e élu.e peut réussir à construire l’image publique qu’elle souhaite donner d’elle-même : en attribuant à son profil une photo adéquate, une description qui lui correspond, et enfin grâce aux posts qu’il/elle publie.

Concernant ces derniers, il faut bien comprendre que pour toucher un maximum de monde, il faut que votre post soit « impactant ». Pour cela, plusieurs techniques vous seront détaillées dans un guide nous publierons très prochainement : poster des contenus variés (photos, vidéos…), travailler la « proximité » (vous pouvez par exemple souhaitez vos vœux de bonne année dans une vidéo que vous publiez sur les réseaux sociaux), donner son avis en restant correct et non discriminant dans ses propos, poster des photos racontant la vie de terrain d’un.e élu.e…
Tous ces posts servent à créer ce qu’on appelle de l’engagement : les gens qui sont dans vos contacts interagissent avec vos posts, qui seront alors vus par plus de monde, et vous aurez en conséquent de plus en plus de personnes qui vous « suivront ».

Bon à savoir : alors que Facebook a une cible très large qui vous permettra de toucher tous types de personnes, les utilisateurs de Twitter sont plutôt des « experts » : personnalités politiques, élus, marques, mais aussi citoyens engagés sont les profils types du réseau social.

En résumé, si vous n’êtes pas allergique au partage des données publiques et que vous apprenez à bien vous servir des réseaux sociaux, ils peuvent être un excellent moyen de vous faire connaître et de diffuser vos idées !

reseaux-sociaux-elus

Mais ce n’est pas dangereux ?

Il faut savoir une chose : toute donnée publiée sur les réseaux sociaux est publique. A éviter donc, les propos qui pourraient vous porter préjudice, les photos trop personnelles, le fait de rentrer dans un jeu de provocation avec autrui, etc.
Attention également aux « hoax » (informations fausses et alarmistes qui circulent sur internet) et aux sites d’informations parodiques qui circulent en grande quantité sur les réseaux sociaux.

Bon à savoir : le délit d’incitation à la haine en raison de la religion, l’origine ethnique ou nationale est passible d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende lorsque le message est diffusé publiquement.

Si vous utilisez les réseaux en respectant ces quelques règles basiques, vous pourrez profiter au mieux du potentiel qu’ils offrent pour les élu.es.

A lire aussi : Quelques conseils avant de s’exprimer sur les réseaux sociaux

Et les autres réseaux sociaux alors ?

Instagram, Tumblr, Snapchat… Vous entendez certainement parler de tout un tas de réseaux sociaux qui prennent aujourd’hui beaucoup d’ampleur et comptent des millions d’utilisateurs. Cependant, en tant qu’élu.e, vous n’aurez que très peu d’intérêt à être présent.e sur ces réseaux sociaux qui sont adaptés à d’autres utilisateurs et/ou cibles.

En conclusion

Si vous hésitez à utiliser Facebook et Twitter parce que vous vous demandez s’ils seraient vraiment utiles pour vous, nous ne pouvons que vous encourager à sauter le pas ! En veillant à les utiliser de façon mesurée et réfléchie, ils vous aideront à bâtir votre image et gagner en visibilité.

 

Nos formations associées :
>> Créer son blog ou son site

>> Voir le dossier

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

13 + neuf =