4 techniques simples pour prendre l’avis de vos citoyens

Aujourd’hui, les élus cherchent de plus en plus (et certainement à raison !) à renforcer le lien auprès des citoyens : la démocratie participative est un concept qui se développe, et des entreprises saisissent l’opportunité pour lancer de nouveaux services sur ce sujet. Mais comment faire concrètement pour renforcer le lien avec les citoyens, et surtout lorsqu’on n’a pas un budget extensible ?

Diffusez un questionnaire auprès de vos citoyens

La création de votre questionnaire

Pour cela, vous pouvez utiliser un outil gratuit et très simple : le Google form. Pour l’utiliser, il suffit d’avoir un compte Google. Il vous permettra de créer un questionnaire de façon très intuitive, en y rajoutant des conditions, des images, ou encore des vidéos si besoin. Vous pouvez par exemple présenter l’un de vos projet(s) dans une petite vidéo et demander aux citoyens ce qu’ils en pensent (parmi d’autres questions bien sûr).

Que dois-je mettre impérativement dans mon questionnaire ?

Pour indiquer aux citoyens que vous avez bien pris en compte leur avis et que vous mettez en place des actions qui en découlent, il va falloir collecter leur email.
Mais attention ! Pour avoir le droit de leur écrire à ce sujet, il faut que vous leur demandiez impérativement leur accord préalable : vous pouvez donc ajouter une question qui sera « Acceptez-vous de recevoir par email des informations au sujet des actions qui seront mises en place par votre collectivité à la suite de cette concertation ? ».

Quelles sont les règles à respecter ?

En tant que service public, vous êtes dispensé de déclarer votre fichier à la CNIL : mais attention, il ne faut surtout pas utiliser ces données à des fins commerciales ou pour des usages de campagnes électorale !
Par ailleurs, la CNIL impose le respect de 5 principes lors de la création d’un fichier contenant des données personnelles :
Le principe de finalité : les informations ne peuvent être collectées et exploitées que pour un usage déterminé (et c’est là que vous devez créer une question pour demander l’accord des citoyens pour recevoir des emails uniquement sur ce sujet déterminé, qui sera non commercial)
Le principe de proportionnalité : seules doivent être traitées, les informations pertinentes pour votre collectivité
Le principe d’une durée limitée de conservation des informations : vous ne devez conserver ces données au-delà de la durée nécessaire à la réalisation des finalités prévues
Le principe de sécurité et de confidentialité des données
Le principe du respect des droits des personnes : lors du questionnaire, les administrés doivent être informés de la finalité du traitement, du caractère obligatoire ou facultatif des réponses, des destinataires des informations et de l’existence des droits de communication, de correction, et d’effacement des données.
Bon à savoir : pour vérifier que les collectivités ne font pas un usage électoral ou commercial de ce type de données, la CNIL glisse parfois des « adresses pièges » : une personne de la CNIL s’inscrit au questionnaire et vérifiera qu’elle ne reçoit pas de message à caractère commercial ou électoral.

A lire aussi : La démocratie participative, ça marche !

La diffusion de votre questionnaire

Pour qu’il soit accessible facilement, mettez-le à disposition sur le site de votre mairie, sur votre page Facebook d’élu.e, sur la page Facebook de votre collectivité, sur votre compte Twitter et celui de votre collectivité.
Si vous en avez les moyens, glissez l’information sur des tracts de votre collectivité.
Vous pouvez également demander aux acteurs locaux comme les associations, de le diffuser auprès de leurs adhérents et licenciés…et pourquoi pas aux commerçants et artisans également !
Et bien sûr, parlez-en autour de vous !

Exploitez les réponses et répondez aux citoyens qui ont participé
Une fois que vous aurez collecté toutes les réponses, exploitez-les et traduisez-les en actions concrètes. Ensuite, envoyez un email aux répondants du questionnaire pour les informer des actions que vous allez mettre en œuvre suite à leurs retours., afin qu’ils se sentent réellement utiles et impliqués : cette étape est très importante et à ne surtout pas négliger !

concertation-citoyenne

Sur la page Facebook de ma collectivité

Vous pouvez également lancer un sujet sur la page Facebook de votre collectivité : il faut que votre post soit percutant, qu’il explique clairement ce que vous attendez des citoyens (sur quels sujets voulez-vous qu’ils donnent leur avis ? Donnez des exemples de sujets pour stimuler leurs idées).
Mettez-y des photos ou une vidéo : par exemple, cela peut être une vidéo du Maire qui explique la démarche et demande aux citoyens de donner leur avis sur tel ou tel sujet.
Indiquez également que vous communiquerez les actions mises en place suite à cette concertation.
Si vous le pouvez, répondez à toutes les propositions, par un petit « merci pour votre idée » par exemple.
Et bien sûr, une fois que vous aurez collecté toutes les idées et que vous aurez mis en place un plan d’action, indiquez-le aux citoyens sur cette même page Facebook : là encore, étape indispensable !

Je donne un rdv précis à mes citoyens pour prendre toutes leurs idées

Par exemple, vous pouvez leur donner rendez-vous un samedi matin sur une place publique, en fixant un créneau horaire précis. Ne venez pas seul(e), pour pouvoir prendre les idées de tout le monde. Préparez-vous à répondre à des questions de tout type, les citoyens en profiteront certainement pour vous en poser.
Pour que la concertation soit organisée, préparer des sujets à l’avance et annoncez-les un à un, en terminant par « Autres » afin que les citoyens ne se sentent pas frustrés de ne pas avoir pu donner toutes leurs idées.
Une fois le plan d’action mis en place suite à cette concertation, communiquez-le par les moyens traditionnels dont vous disposez.

concertation-citoyenne

Je mets en place une application de démocratie participative dans ma collectivité

Plusieurs applications ont été développées dans l’optique de prendre l’avis des citoyens : Stig par exemple, application gratuite qui vous permet de consulter la volonté générale en temps réel dans votre collectivité et d’échanger avec vos concitoyens sur leurs idées, et les vôtres.

Autres exemples, les applications Fabville, Cityzee, ou encore Fluicity, qui permet un dialogue continu entre les citoyens et la collectivité, pour une démocratie participative fluide et en temps réel.

Conclusion

A l’heure du ré-engagement citoyen, il est important de montrer à vos administrés que leurs avis comptent ! Si vous avez déjà mis en place une action de démocratie participative dans votre collectivité et qu’elle fut/est un succès, n’hésitez pas à témoigner ici, nous nous ferons un plaisir d’en faire un article.

Formez-vous pour mettre en place une démocratie participative dans votre collectivité !

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

1 × un =