« Quelle démocratie pour demain ? » : un MOOC citoyen pour repenser la démocratie

L’association écologiste le Mouvement Colibris a lancé un MOOC citoyen qui s’interroge sur la démocratie de demain. Une initiative innovante qui s’intègre dans une démarche plus globale de réflexion sur notre modèle démocratique, en faveur d’une vision plus participative.

S’interroger sur notre modèle démocratique

Afin de promouvoir de manière plus diffuse ses actions, le Mouvement Colibris a lancé, il y a quelques années, une université en ligne qui dispense des formations à distance sur le modèle des MOOC. De plus en plus répandus en France, les Massive Open Online Course sont des cours en ligne gratuits et ouverts à tous.

Après trois MOOC en 2017, l’association commence un nouveau cours sur le thème : « Quelle démocratie pour demain ? », qui interroge sur la pertinence de notre système de gouvernance actuel face aux défis environnementaux. Il regroupe « des interviews et des reportages vidéo inédits, des fiches pratiques, des exercices interactifs et des temps d’échanges et de rencontres en ligne comme en présentiel » Son objectif est double : il doit « permettre aux citoyens d’approfondir leur connaissance de notre démocratie » et « renouveler l’engagement des citoyens dans la vie politique ».

Le numérique, socle de la démocratie participative ?

Débuté en octobre dernier, le MOOC se découpe en trois parties. Tout d’abord, « la démocratie en France aujourd’hui » qui est une présentation des institutions actuelles. Puis, « Des initiatives pour inventer la démocratie de demain ». Enfin, le MOOC termine par une interrogation sur l’avenir : « Et après ? ». Bien que les cours aient déjà commencé, ils sont disponibles en ligne et les inscriptions pour le MOOC restent ouvertes jusqu’au 31 janvier 2019.

Pour l’association, ce MOOC – suivi par quelques membres d’Elueslocales.fr – est avant tout un « appel à la mobilisation citoyenne » et veut démontrer que l’utilisation du numérique est utile pour la démocratie participative : « Le numérique peut et doit être utilisé comme un moyen non seulement d’information, mais aussi d’approfondissement et de mobilisation. » En effet, l’information circule de plus en plus vite et permet de s’informer sur la réalité du monde actuel et de la situation écologique : « nous ne pourrons pas dire aux générations futures que nous n’étions pas au courant. » Et le constat appelle l’action.

Qu’est-ce que le Mouvement Colibris ?

Créé en 2007 par Pierre Rabhi, un agriculteur connu pour son engagement en faveur de l’écologie, le Mouvement Colibris connait aujourd’hui une certaine notoriété. Son nom vient d’une légende amérindienne ; lors d’un immense incendie de forêt, seul un colibris tente d’éteindre les flammes en portant quelques gouttes d’eau dans son bec, alors que les autres animaux s’enfuient. Devant les railleries d’un tatou qui lui fait remarquer que sa contribution n’arrêtera pas l’incendie, l’oiseau répond : « Je le sais mais je fais ma part ».

« Faire sa part », c’est le slogan de l’association qui « se mobilise pour la construction d’une société écologique et humaine ». Sur le modèle de la légende amérindienne, le Mouvement Colibris considère que c’est par une prise de conscience individuelle et une contribution personnelle que les choses peuvent changer.

Une association très active

Dans cette optique, Le Mouvement Colibris réalise de nombreuses actions afin d’inciter et d’impulser un véritable engagement citoyen. L’association veut valoriser et promouvoir des initiatives en faveur de pratiques et de modes de vie plus respectueux de l’environnement. Pour cela, Le Mouvement définit trois actions à mener :

  • « Inspirer » : à l’aide de campagne de mobilisation, de livres, un magazine et des documentaires, l’association veut promouvoir « les dernières initiatives écologiques et citoyennes qui participent à construire la société de demain. »
  • « Relier » : l’association s’est constituée un solide réseau de 133 groupes locaux bénévoles. Le Mouvement Colibris a aussi créé une carte « Près de chez vous » qui répertorie les AMAP, les lieux où trouver de la nourriture bio et locale, etc.
  • « Soutenir » : le Mouvement Colibris soutient, notamment via son projet OASIS, « la création de lieux de vie et de ressources au sein d’un immeuble, une rue, un quartier, un village.»

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

1 × 5 =