Innovation budgétaire : quand l’Aquitaine réinvente les codes des finances publiques

Notre tour de France continue ! Marqué cette année par des Journées des Femmes Elues aux quatre coins de l’hexagone, nous sommes ravi.e.s de pouvoir aborder des sujets inédits dans les régions. L’Occitanie et la cohésion territoriale, le Grand Ouest et la modernisation de l’action publique, pour la Nouvelle Aquitaine, nous avons fait le choix d’aborder l’épineuse question des équilibrages budgétaires. Zoom sur des projets concrets.

Innover sur son budget : beaucoup l’ont déjà fait

Chaque territoire est touché par la question budgétaire. « Le nerf de la guerre » n’épargne pas les collectivités, surtout dans un contexte tendu comme on peut le connaître. Les demandes d’efforts aux collectivités traduites en baisse des dotations sur plusieurs années marquent un tournant sans précédent dans la gestion de ces dernières. Commune ou EPCI, département ou région, tous ont été amenés à repenser leur façon de fonctionner, parfois de manière pratico-pratique : les fusions sont passées par là, parfois avec des réflexions stratégiques à la clé. Quoi qu’il en soit, 100 % des élu.e.s français.e.s ont eu comme problématique celle du budget.

Et parfois, manquer de ressources financières conduit à la créativité.

C’est cela qui nous a particulièrement intéressé. Certaines collectivités ont utilisé cette problématique pour inventer une nouvelle façon de concevoir le budget, de là une résilience territoriale a vu le jour. Quand la contrainte permet l’innovation, c’est notre fil rouge pour la première Journée des Femmes Elues de Nouvelle Aquitaine qui aura lieu le 1er juin à Bordeaux.

Pourtant, certaines régions, certaines intercommunalités, reviennent de loin. Subir une fusion imposée n’est pas chose aisée. Les taux d’endettement, les façons d’aborder le service public, la gestion des ressources financières, tout cela se pense en fonction de politiques définies… et qui peuvent être loin des unes des autres. De Bayonne à la commune nouvelle de Mareuil-en-Périgord, en passant par les services de la Région, ou par Buxerolles dans le Vienne, des projets audacieux et novateurs ont vu le jour. L’actualité et les obligations ont permis à ces collectivités de changer : en s’associant les unes avec les autres pour faire perdurer un service public de qualité, en travaillant sur la critérisation des subventions ou en s’appropriant les nouvelles réglementations du budget participatif. A un moment les élus ont eu le courage et ont pris le risque d’échouer, mais ils l’ont fait pour le bien commun et le défi budgétaire. Ces ressources tendent à disparaître et les peurs associées vont jusqu’à geler certains projets, le risque d’une mise sous tutelle ou d’une gestion bien trop risquée représentent des angoisses tout à fait justifiées. Pourtant le droit à l’expérimentation et à l’erreur sont des notions primordiales.

Nous avons décidé de les aborder en parallèle des projets novateurs repérés sur le territoire. Pour désacraliser ces problématiques et s’inspirer des bonnes pratiques portées par les « voisins ». Si la finance est centrale en politique, elle doit permettre aux territoires d’évoluer et ne pas les bloquer dans leur offre publique. Vous avez mené des projets audacieux dans vos collectivités ? N’hésitez pas à nous en parler dans les commentaires ;)

Découvrir le programme de la Journée des Femmes Elues de Nouvelle Aquitaine

Vous aussi, exprimez-vous !

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre nom ici

6 − six =